Electric Wizard - Wizard bloody wizard Les galères de label sont désormais du passé pour Electric Wizard (cf la baston à coups d'avocats avec Rise Above) qui a pu réfléchir sans stress à ce nouvel opus composé par un line-up avec plus d'automatismes. Le résultat est un album assez compact où le stoner-doom l'emporte sur le psychédélisme et où les scarifications surpassent le côté magique. L'adjectif qu'il faut employer est bien "sludge" puisque ce style prend le dessus du début ("See you in hell" trop basique) à la fin ("Mourning of the magicians" et ses riffs répétés quasi industriels). Entre temps, on a le droit à quelques déhanchements salvateurs ("Hear the sirens scream") mais aussi à un titre encore plus saturé assez étrange ("The reaper"). Le ton nasillard et les kilos de gras accrochés aux cordes et aux baguettes font d'Electric Wizard un groupe facilement identifiable, certes le son est bien plus propre qu'il y a 20 ans (Come my fanatics.... date de 1997 !) mais en sortant un album moins tourmenté que Time to die, Electric Wizard déçoit quelque peu n'apportant de réelles excitations que la moitié du temps et calmant trop vite celle créée par la pochette.