Salut Arnaud, tout d'abord, quel est ton rôle au sein de Drifting Breed ?
Hello Rémi! Je suis l'un des deux guitaristes du groupe, accessoirement je fais aussi les choeurs, je compose en partie, j'écris les textes et je m'occupe en grande partie de la promo et du management.

Afin de mieux présenter Drifting Breed au public, peux-tu faire un rapide historique de l'évolution du groupe ainsi que dévoiler le line-up ?
Drifting Breed a débuté en septembre1999 sous le nom de No Way Out et à l'époque ça ne ressemblait pas à grand chose musicalement. Mikaël faisait partie de la formation originelle et je l'ai rejoint 5 mois plus tard Après avoir changé de chanteur en 2001 et accueilli Nico dans nos rangs, nous avons opté pour le nom Drifting Breed. Toujours en 2001, après une tentative d'enregistrement foirée, notre batteur s'est barré et le groupe a splitté quelques mois puis on sa remis le couvert et on galéré pendant 2 ans a trouver LE bon batteur pour nous. On a du en essayer une bonne vingtaine... John est donc arrivé en mai 2003 suivi de Jérémie qui a remplacé notre ancien bassiste en octobre de la même année. 9 mois plus tard nous étions en studio pour enregistrer notre premier MCD Hope hereafter qui est finalement sorti fin mars 2005

Avec quels groupes avez-vous déjà joué ? Quels bénéfices cela a-t-il apporté à Drifting Breed ?
Nous avons joué entre autres avec Slavery, Kevorkia, Fate, Inhatred, Happy Face, The A.R.R.S., Furia, Horresco Referens, Ataraxie, The Last Embrace, The Outburst, Murdum, Panchrysia (Belgique), Ordeal (Belgique), Henker, Sna-Fu, Cryptic Voice (Suisse), Odds etc. Ca nous a apporté énormément à chaque fois. Chaque concert nous permet de progresser, d'acquérir de l'expérience et de la confiance, et regarder les autres groupes à l'affiche est parfois riche d'enseignements sur ce qui est bon (ou pas) à faire sur scène. Enfin ça nous apporté pas mal de choses humainement. Je suis par exemple resté proche de certains gars de Slavery, The A.R.R.S., Horresco Referens, The Last Embrace, Ataraxie et The Outburst.

Voilà près de 6 mois que votre maxi Hope hereafter est sorti. Les retours de la presse ont-ils été satisfaisants ? Et en terme de ventes, même si le pressage est restreint (1000 exemplaires), êtes-vous satisfaits de la quantité déjà écoulée ?
Les retombées de presse sont excellentes, nous avons eu de très bonnes chroniques dans Hard Rock Mag, Hard 'n' Heavy, Metallian ainsi qu'une bonne cinquantaine de webzines déjà. Les échos vont de bon à excellent. Seules 4 chroniques ne sont pas franchement enthousiastes sur plus de 50. C'est une surprise pour nous et ça décuple notre motivation. La promo presse et zine est encore loin d'être finie et j'attends encore de nombreuses chroniques que j'espère toujours aussi bonnes.
En ce qui concerne les ventes en revanche c'est pas Byzance. On a peut-être vendu 70 exemplaires pour l'instant. Il faut dire que depuis que le CD est sorti, on a fait que 2 concerts et il y avait très peu de monde à chaque fois. Nous allons y remédier en tournant de façon intensive de septembre à juin. Et les gens vont commencer à pouvoir se procurer notre CD facilement un peu partout en France car nous avons signé un pacte avec le diable, à savoir la FNAC et Gibert Joseph (lol). Plus sérieusement, on démarche tous leurs magasins de France et une bonne partie jouent le jeu et acceptent de nous prendre en dépôt vente. Ca, plus plein de concerts ainsi que de nouvelles chroniques, c'est obligé que le nombre de ventes décolle à partir de septembre. Enfin j'espère!
Oui, c'est vrai, avec l'été, les gens ont un peut la tête ailleurs.

Le rendu de votre maxi est de très bon niveau, et on est encore plus agréablement surpris lorsqu'on apprend qu'il a été confectionné en autoproduction. Vous vous êtes donné beaucoup de mal ? Vous vouliez un objet qui tienne la route ? Peux-tu m'en toucher 2 mots ?

Oui bien sûr nous voulions que notre premier CD soit le plus proche possible du meilleur que nous puissions donner au moment où nous l'avons enregistré. Je pense qu'on y est arrivé à 95% même si avec le recul je changerais plein de choses. Les compos et les textes ont donc été peaufinés pendant 2ans (faut dire on a pas trop eu le choix avec les problèmes de line-up), nous avons passé des mois à chercher le studio qu'il nous fallait, rapport/qualité prix imbattable et un son excellent, très 90's, analogique. Ce qui n'empêche pas que ce MCD nous aura bien coûté aux environs de 4000-4500 euros tout frais compris. Puis nous avons également pris notre temps pour faire l'artwork du mieux que nous pouvions et trouver le plan pressage le plus avantageux ainsi que monter un plan promo bien organisé. Je pense même que sur certains aspects nous avons voulu être trop perfectionnistes et nous avons ainsi perdu beaucoup de temps, le CD aurait pu sortir bien plus tôt après avoir été enregistré !

Le choix de la langue anglaise pour l'écriture s'est-il imposé de lui-même ou faites-vous l'effort de vous y tenir ?
Pour moi c'est naturel. Je ne trouve pas que le français sonne bien sur du metal à quelques exception près (Lofofora, The A.R.R.S. etc.). De plus je m'exprime presque aussi bien en anglais qu'en français et je trouve que c'est une langue au champs lexical plus riche en matière d'émotions, de mot concernant les 5 sens etc. Donc ça me parait plus simple d'écrire en anglais. Ce qui n'exclu pas quelques lignes en français un jour. Mais ce sera plus un clin d'oeil qu'autre chose, probablement jamais un texte entièrement en français.

Vous avez, je trouve, une écriture et un chant en anglais qui se distingue pour un groupe français évoluant dans ce registre. Y a-t-il une raison particulière ? Si oui, laquelle ?
Tu veux dire qui se distingue par son originalité ? Ou sa qualité ?
Surtout la qualité...
C'est principalement dû aux faits que je suis assez proche d'être bilingue (études d'anglais oblige) et que j'ai toujours porté un intérêt énorme aux textes des groupes que j'aime. Pour moi les paroles sont indissociables de la musique et tout aussi importantes. Les groupes qui m'ont le plus influencé en matière de paroles sont Anathema, Life Of Agony, Antimatter, ils écrivent des textes honnêtes, personnels qui interpellent l'auditeur et provoquent l'introspection. En tout cas qui font ressentir de nombreuses émotions sans jamais tomber dans le ridicule et l'apitoiement sur soi-même. C'est vers ça que je tends mais je suis encore loin d'écrire des textes de la qualité des groupes que je viens de citer !

Qu'est-ce qui t'incite à écrire ? Tes thèmes de prédilection ?
Les expériences négatives que je vis, ou celles vécues par mes proches. Je n'arriverai jamais à écrire sur les petites fleurs dans les champs et les oiseaux qui gazouillent dans le ciel tout comme je n'écrirai jamais (du moins dans Drifting Breed) de textes gore/satanistes/socialement ou politiquement engagés ou traitant de l'unité de la scène et du petit nombril du monde du métal et du hardcore... C'est assez simple, ce qui me pousse à m'écrire sont les évènements qui dans mon entourage très proche m'ont fait ressentir de violentes émotions négatives. L'écriture et donc une forme d'exutoire mais j'essaye d'y mettre toujours les formes. Jamais de grossièretés à outrance pour faire rebelle ou trip déprimé/suicidaire. J'essaye d'être toujours assez métaphorique pour laisser à chacun la possibilité d'interpréter le texte à sa guise même si généralement le thème principal est évident. Pour conclure je dirais que j'aborde souvent les sujets de la trahison, la décadence, la dépendance, les regrets, l'inhumanité, la notion de sacrifice et de lutte perpétuelle etc. Que du bonheur !! ! :)
Oui en effet ! LOL.

Au sein du groupe, comment se déroule le travail de composition et d'écriture ? Quelqu'un en particulier mène le bal ? Ou il s'agit plutôt d'un travail collectif ?
Ca se déroule toujours relativement de la même façon. Mikaël et moi amenons des riffs ou des ébauches de compos en répète et ensuite on jam tous ensemble pour mettre en place la structure, les breaks, les arrangements etc. Chacun crée ses propres lignes même si on se soumet souvent des idées les uns aux autres. On ne refuse jamais d'essayer la proposition de quelqu'un, c'est un principe. Donc c'est un processus démocratique et collectif même si les bases des compos sont systématiquement apportées par Mikou et moi. Ceci-dit, dans notre éternelle quête d'expérimentation sans limite (huhuhu), nous avons recemment tenté de composer quelques plans a partir de la section rythmique et non des guitares. Et ça marche puisqu'une des nouvelles compos comporte un de ces plans initiés par John et Jerem'.

Ce qui va suivre peut sembler paradoxal mais je trouve que vous avez bel et bien un style à vous mais on sent que vous êtes imprégnés par des cadors qui semblent faire partie d'une autre époque (Sepultura, Machine Head, Pantera, Slayer…) tout en gardant une bonne dose de modernité. Ainsi, plusieurs styles (trash, power, death, métalcore, hardcore …) se collent les uns aux autres avec aisance : avez-vous une "recette" ? Comment arrivez-vous si brillamment à cet esprit de synthèse ?
On ne l'a pas fait expres !!! lol ! Tout ce que tu dis est vrai, c'est exactement comme ça que je conçoit notre zik et j'y ajouterai même une dose de metal atmo. En fait c'est dû au fait qu'on ne se fixe pas de barrières. Si un riff nous plait, on le garde, sonne-t-il death, heavy, thrash, HxC etc. Pareil pour une mélodie, tant que ça nous plait, on garde. Puis ca vient également du fait que nous écoutons énormément de groupes dans plein de styles différents. En dehors de ce que je t'ai cité ça va de la pop au grind, du jazz au doom etc. En passant par tout ce qu'il y a entre. Bien sur on écoute pas tous de tous les styles mais à nous presque. Même du hip-hop, du classique ou de la varietoche. il ne doit y avoir que la techno que personne n'écoute dans le groupe bien que certains morceaux de tech très violente que j'ai eu l'occasion d'entendre m'ont plu.
Ouverture d'esprit à 360° alors !

Les sonorités orientales que vous avez introduites ça et là sur votre maxi sont du plus bel effet, pensez-vous développer cet aspect dans vos compositions à l'avenir ?
Tout à fait, nous allons développer l'aspect mélodique, l'aspect brutal ainsi que les sonorités orientales. Dorénavant, on ne passera pas forcément pas des instruments éxotiques pour sonner oriental. Un bon riff de gratte peut faire l'affaire. Pas d'inquiétude ceci-dit nous allons continuer avec le duduk et j'espere même qu'on pourra incorporer de nouveaux instruments "guest" sur le prochain CD, exotiques ou non (je pense à d'autres instruments à vents orientaux, des percus orientales ou non, du piano, du violon, des nappes de clavier, des samples glauque etc.). Mais tout ça avec parcimonie. On expérimente dans la mélodie mais on reste avant tout un groupe agressif, violent et groovy.

Vous faites partie des groupes retenus pour faire partie de la prochaine livraison de compilations The real underground distribuées par Autumn Productions, avez-vous déjà d'autres projets de ce genre en tête ?
Oui. Nous figurons déjà sur le sampler Nawak Posse sorti le mois dernier et distribué gratuitement au Fury Fest et à Dour. Puis envoyé aux médias à la rentrée pour des chroniques et des concours. Pour des raisons de durée, on a retenu "Some reasons to kill me" comme titre, même s'il n'est pas le plus représentatif de ce qu'on fait, c'est un morceau très metalcore au taquet, "in your face". Mais comme tous les autres titres faisaient 5 minutes ou plus on n'a pas eu le choix. J'envisage également de monter ma propre compile avant la fin de l'année. Ce serait quelquechose de plus roots qu'Autumn Productions et Nawak Posse, fait un peu avec les moyens du bord mais édité à 500 ou 1000 exemplaires et avec des groupes de tous les styles du moment que c'est apparenté au métal ou au HxC de prêt ou de loin et, bien sur, que ça me plait. Je voudrais même que ce soit une compile de 90 minutes pour permettre aux gens de découvrir un max de groupes car il y a plein de très bon groupes inconnus en France ... Et je précise que ce serait dans le but de la distribuée gratos aux concerts et peut-être aux médias
Ca semble être de bons moyens de diffusion pour des groupes peu connus.
Ce sera un plus indéniable pour tous les groupes qui figureront dessus. malheureusement j'ai l'impression que beaucoup de gens considèrent trop souvent les compiles comme les démos, à savoir de la merde indigne d'intérêt...
Parfois, oui, on rencontre cette position de la part de certaines personnes. Alors que des compils peuvent servir de tremplin à des groupes qui ne bénéficient de pas ou de très peu de moyens
Voilà, exactement. J'ai fait plein de bonnes découvertes par le biais de samplers ou de compiles. Et des démos, il y en a de qualité incroyables, qui sonnent comme des groupes pros nationaux ou internationaux

Sinon, à propos d'avenir, quelles sont les prochaines "échéances" dans la vie de Drifting Breed ?
De la fin août à juillet 2006 : jouer le plus possible, composer un max de nouveaux titres, continuer la promo etc. On compte aussi démarcher les festivals à la rentrée et les labels avant la fin 2005. A l'été 2006 nous feront le bilan de cette grosse année passée à promouvoir Hope hereafter et on verra ce qu'on fait : soit un album si on trouve un deal correct car nous ne sortirons pas un album entier en autoprod, et si ça ne fonctionne pas du côté des labels, je pense qu'on repartira pour un maxi autoproduit.
Je comprends, un album complet autoproduit, c'est quelque-chose de très lourd à conduire.
Oui et trop cher pour un groupe de prolétaires comme nous héhé !

Drifting Breed a-t-il un rêve ? (tourner avec un groupe particulier, collaborer en studio avec quelqu'un de précis, ou autre…)
Oui, notre rêve est de continuer à faire de la musique le plus longtemps possible et de faire autant de concerts qu'on pourra et le jour ou le groupe devra se séparer, que ce soit sans regrets et avec plein de bons souvenirs. Sinon j'accepte d'ouvrir pour Slayer lol

Nous arrivons au terme de ce questionnaire-discussion :) alors, Arnaud, incontournable, inévitable, autrement dit "la der des ders" : désires-tu ajouter quelque chose ou y a-t-il une question à laquelle tu aurais aimé répondre ?
Je pense que tu as bien fait le tour de la question donc je n'en ajouterai pas justement, de question. En revanche je te tiens à te remercier ainsi que la W-Fenec Team pour les coups de pouce et cette interview très sympa. Merci aussi aux personnes qui nous soutiennent comme elles peuvent. Pour conclure, je voudrais dire aux lecteurs d'être curieux, d'aller sur notre site Driftingbreed.com et de se faire une idée par eux-mêmes. Et surtout qu'ils n'hésitent pas à nous laisser leurs impressions sur le guestbook, le forum ou par mail.
Merci pour tes réponses et ta courtoisie.
Si je ne me trompes pas, tu vas répéter avec le groupe tout à l'heure. Alors bonne répète, bonne continuation à toi et à Drifting Breed !!

Je t'en prie, c'est moi.