DeadRock Industry : ça claque bien comme nom, une manière de justement de ne pas trop se la jouer industrie du disque ?
Akim : Merci du compliment ! C'est tout à fait ça, on voulait un nom qui ne cible pas trop un style de musique en particulier. Il fallait qu'il sonne quand même Rock. Je pense qu'on à réussi à trouver un nom efficace et sympa, qui représente notre vision de la musique .

deadrockindustry.jpg DRI, c'est donc le fruit de la fusion de CustomCore Records (Curtiss, None shall be saved...) et Disagree Records, pourquoi cette nouvelle entité au juste ? Une volonté de créer un vrai label indé metal dans le sud de la France ?
Akim : Nous avons décidé cette fusion pour mieux nous occuper des groupes qui sont signés sur nos labels respectifs ainsi que les nouveaux groupes qui vont arriver. Au lieu d'être chacun dans son coin, on a préféré unir nos efforts. Créer DRI était le meilleur moyen de montrer que les deux labels n'allaient faire plus qu'un. Nous n'arrêtons pas nos labels respectifs, c'est juste une étape de plus, Disagree et Customcore deviennent des divisons de DRI ! Nous avons voulu garder les deux entités, car il aurait été bête de recommencer tout à zéro !.

Comment fonctionne DRI maintenant, quel est le line-up du nouveau label et qui fait quoi au juste ? Qui choisi de signer tel ou tel groupe par exemple ? Sur quels critères ?
Akim : DRI c'est maintenant :
Momo (Disagree) qui va s'occuper, de tout ce qui est business, relations entre les groupes, paperasse et du e-shop !
Toto (Customcore/Nawakposse) va s'occuper de tout ce qui est site internet et visuels du label !!
Akim (Customcore/Nawakposse) qui va s'occuper de toute la promo du label et du e-shop !
Pour quoi que ce soit on se consulte tous ! Personne ne prend une décision sans concerter l'autre.
Les critères ? il faut que le groupe soit motivé, qu'il est un passé, qu'il est des dates, et surtout qu'il ne se repose pas uniquement sur le label, c'est un travaille d'équipe !

Quel groupe(s) aimerais-tu avoir chez DRI là si tout de suite tu pouvais en choisir un ou plusieurs comme ça en vrac ?
Akim : The Arrs, Sequoia, je pense aussi à beaucoup d'autres groupes , notamment des groupes étrangers, mais soyons réalistes, et laissons voir ce que nous réserve l'avenir... On va déjà cibler notre énergie sur les groupes que l'on à déjà avec nos labels respectifs. Les nouveaux albums de Headcharger, Disturb, Fat Society, Curtiss, None shall be saved, nous permettront de franchir de nouvelles étapes, affaires à suivre.

Jusqu'à maintenant, CustomCore était un label estampillé metal custom.jpg avec en son sein Curtiss qui faisait figure d'exception confirmant la règle, Disagree Rec. (8Control, Eon...) était plutôt orienté hardcore, avec DeadRock Industry vous allez continuer dans cette optique ou vous compter varier les plaisirs ?
Akim : Je ne dirais pas que Customcore était estampillé uniquement Metal, mais aussi Hardcore (Disturb, None shall be saved) ; quoique pour certains le new school est plus un style de métal que de HXC. Mais nous avons aussi montré que l'on pouvait sortir du HXC old school avec l'arrivée de Try To Win (avec l'ancien chanteur de NSBS/ Disturb). Coté de rock , il y a une nouvelle recrue : Welcome To Miami, dont on vient de sortir leur premier MCD, ils ont d'ailleurs partagé pas mal de dates avec [Curtiss. On nous a vite catalogué Hardcore, alors que depuis le début, on voulait proposer plus, l'arrivée de Curtiss en tant que groupe rock, a montré que le label est ouvert d'esprit, tout en restant dans la musique dite "saturée".
DRI va chapoter les deux labels, tout ce qui sera Punk, Hardcore (old school et new school) sortira chez Disagree. Tandis que tous ce qui sera rock, métal (extrême) sortira chez Customcore, en gardant nos groupes HXC (new school) !

Vous avez signé un deal de distribution avec Season of Mist, ça vous permet d'avoir des perspectives à l'international non ? D'où ma question, un groupe étranger pourrait-il être signé chez DRI un peu à la manière de Monkey 3 chez les belges de Buzzville Records par exemple ?
Akim : Notre deal avec Season of Mist est uniquement pour la France ! Customcore était tout récemment distribué au Bénélux (TFM/Hardebaran) ! Pour DRI, on va se focaliser sur la France pour la grosse distribution, après on continuera la méthode underground via les trades !
Pour ce qui est de signer un groupe non-français, ça nous trotte la tête, il faut juste trouver le bon groupe, qui se bouge pour jouer ici, et je pense que suivant le groupe, la distribution sur d'autre pays, nous sera ouvert !

Production, promotion, booking, vente en ligne via DeadRock e-shop, vous diversifiez vos activités, DeadRock Industry, c'est quasiment une activité à plein temps pour toi maintenant ?
Akim : Pour moi oui, Toto et Momo ont un job à coté. Toto s'occupe de tout ce qui est visuel, donc il peu faire ça pénard chez lui soir et week-end ! Momo a choisi un job qui lui permet de bosser la journée sur le label. On a calé nos vies en fonction de ça ! Moi je travaille depuis tout récemment chez Coriace pour la promotion des artistes du label. Partageant les locaux avec eux, c'est plus facile, on s'entraide tous, on se file des plans et on avance ensemble !
Pour le e-shop (deadrockstore.com) c'est un projet sur lequel, on travaille depuis cet été, c'est plus long que prévu, car on nous a fait un shop sur mesure ! On espère qu'il vous satisfaira. L'idée est de proposer un vrai disquaire en ligne spécialisé dans le HxC, Métal, Punk, Rock & Screamo, avec CD, dvd, fringues à des prix corrects ! J'en est raz-le-bol de payer un disque 20 € ! [note de l'auteur, tu n'es pas le seul]

De manière plus personnelle, qu'est-ce qui t'as amené à fonder CustomCore puis co-créer DRI maintenant ?
Akim : Customcore était à la base un fanzine, je n'ai découvert que très tard la scène locale marseillaise, je me suis alors dit qu'il fallait la soutenir, j'allais à tous les concert de la région, à force, j'ai sympathisé avec les groupes, j'ai voulu faire plus ! Le fanzine me prenait du temps et n'assouvissait pas assez ma soif d'aider la scène ! J'ai alors monté le label, sur un coup de tête, on va dire (lol). DRI est la continuité et le développement de Custom. Il faut bien comprendre une chose: Customcore et Disagree ne cessent par leurs activités, les labels vont rester actifs grâce à DRI ! Il faut toujours évoluer dans cette société pour pouvoir survivre et c'est ce qu'on fait aujourd'hui.

disagree.jpg Tu écoutes quoi comme son en ce moment ? [tentative désespérée d'obtenir quelques pistes sur les prochaines signatures... sic]
Akim : Oula, alors j'ai une pile de cd que j'ai pas encore écouté lol. Alors du scoop, on va signer Lazy Bones, excellent groupe de Punk rock Marseillais, on sortira leur album fin 2006. Sinon j'écoute pas mal de trucs en ce moment, allez en vrac : Nasum, Grind final, Death before Dishonor, True till Death, Despised Icon, The healing process, Shattered Realm Broken ties... spoken lies, Tripod Deviances, FIS(CH)eR Instable, Guns'N'Roses, Greatest hits, Death from above 1979 You're a woman, i'm a machine, Out to win Beg for life, ce sont en gros mes disques du moment, je dois en oublier !

La question brûlante du moment. Toi qui via CustomCore hier et DRI aujourd'hui, est l'un des maillons de la chaîne de production de la musique indépendante, tu te places où vis à vis du problème du téléchargement, des licences légales. Ne penses-tu pas au final qu'on ne peut pas sérieusement mettre hors-la-loi des millions d'internautes et qu'au final tout le monde télécharge de la musique, que ce soit légalement ou illégalement. Pour écouter le dernier truc connu très tendance ou pour découvrir également de petites productions, sorties justement via des indépendants.
Akim : le téléchargement est, je pense rentré dans nos moeurs (pour la génération internet). On sait tous que sans internet, la scène underground n'aurait pas cette ampleur. Le MP3 est un fabuleux outil et le téléchargement aussi. Si tout le monde avait le réflexe : télécharger, graver (dans l'absolu de trouver le CDoriginal), acheter. Le problème avec le gravages, c'est qu'énormément de gens se sont lancer dans les concours débiles : avoir la plus grosse CD-théque en CD-R. Ils gravent à outrance en oubliant que cela nuit à la scène underground et même à l'industrie du disque. Internet et son téléchargement sont des outils merveilleux pour découvrir des groupes de l'autre bout de la terre, où le groupe de ta ville dont tu n'as jamais entendu parlé. Le gros problème, ça n'est pas l'outil, mais plutôt la manière dont les gens l'utilise. Quand le CD-R est arrivé, j'étais le premier à graver en masse, en priorité les gros groupes, et je me suis vite aperçu, qu'un CD-R c'est vide, ça n'a pas de vie, pas d'odeur, depuis, je suis entrain de remplacer mes CD-R par les originaux. Quoi de mieux, que de chercher un disque des mois et des mois, en version collector, avec un digipack, avec des chansons bonus, en import. Bref je suis devenu un vrai obsédé du packaging, j'ai certains album en 2 ou 3 exemplaires, juste parce que la pochette est différente, où parce c'est un digipack au lieu d'un boîtier cristal !
Il faut bien se rendre compte d'une chose, c'est que faire un album ou un MCD coûte très chèr, alors quand un petit label ou un petit groupe, sort un CD, et que l'on apprécie la zik, il ne faut pas oublier que des gens ont sorti de la thune personnelle pour vous proposer un objet correct ! La moindre des choses c'est de les soutenir, l'argent ne sert qu'a rembourser les coûts de fabrication, et les bénéfices sont réinvestis pour le développement du groupe ou de la structure ! La majorité des labels indépendants Français, sont des association loi 1901 !
Pour revenir à ta question, le discours contre le téléchargement sera éternel, et je pense jamais résolu, moi j'ai pris parti, je ne grave plus, que ça soit un gros groupe ou un petit groupe !

Quelque chose à ajouter ? Des insultes, des remarques désobligeantes?
Akim : ben tout d'abord, merci beaucoup de ton attention, pour tes questions, et pour la première interview de DRI ! Pas d'insultes, ni de remarques désobligeantes, tout simplement merci à toi et longue vie au W-Fenec, et à tout ceux qui supportent la scène underground !
Et pour finir, allez faire un tour sur ces sites : CustomCore Records, Disagree Records, DeadRock Industry, et Nawak Posse. A bientôt à un concert, autour d'une mousse ?