french core 2005 Graphiquement, French Core 2005 est bien plus proche de French Core premier du nom (sorti en 2001), c'est même exactement pareil (ou presque) et c'est pas plus mal vu la pauvreté de l'artwork du French Core 2... Entre 2002 et 2005, pas de compil, que s'est-il passé ? Le métal français ne s'est pourtant pas arrêté... Peu importe, passons à un autre détail amusant, ce n'est plus à Rock Sound de faire le petit texte qui ne sert à rien mais la charge en revient à Rock One, je ne connais pas le mag' mais Steve Bonet parle de "résumé de la scène actuelle" et là, il y a un hic vu que la compil passe sous silence bon nombre de groupes qui apportent une vraie fraicheur à cette scène française (qui du côté screamo, qui du côté indus...). Encore une fois, il n'y a que 20 places et ce n'est pas évident de faire un choix...
4 ans aprés, quelques uns sont toujours là (Watcha, Mass Hysteria, AqMe, Psykup et Black Bomb A encore en live) et mis à part Mass Hysteria ils n'ont pas trop changé (et oui, c'est le titre "Dimebag" de Watcha qui a été choisi et pas "Un jour" !). Seul AqMe fait la passe de trois, qui a dit qu'ils étaient devenus les leaders d'une certaine scène métal en France ?
Ont rempilé aprés le numéro 2 : L'Esprit du Clan, Tripod, Leto, Stereotypical Working Class et Fis(ch)er. Tripod nous envoie un titre de son album à paraître "Pesant et lourd", riffs accrocheurs, chant accordé sur le titre, ça promet de remuer à la fin du mois...
Le "Bustabrai" des SWC annonce lui aussi le meilleur même s'il faudra attendre le début 2006 pour écouter le reste, Fis(ch)er prépare le terrain également avec un "La rage au ventre", peut-être un peu trop rageur... Leto offre un inédit ("Quel est son nom") dans la veine de Entre l'ombre et la vie, les amateurs d'inédit et d'avant-première de groupes déjà connus sont donc rassasiés...
Restent les petits nouveaux au rayon French Core, parmi ceux-là on trouve deux oublis impardonnables des éditions précédentes : Eths (qui a mal digéré son absence, en témoigne le titre donné à la compil : "Je vous hais" -lol-) et Gojira qui nous régale avec une version live ultra propre de "Remembrance". Comme le HopCore / NéoMétal n'est pas mort, on a des titres de Body Fluids (une version démo d'un titre de leur futur album qui devrait intéresser les amateurs de l'ex-team Nowhere) et de Babylon Pression ("Personne"). On monte au cran plus hardcore avec Kwamis et le trop brouillon "Pontiac Rodeo" dont le son de prod n'est pas au niveau du reste, et c'est pire pour Shedding Skin, dommage pour ces deux groupes... The Arrs signent quant à eux leur entrée sur la scène nationale avec fracas, on savait qu'il faudrait compter avec eux, "De ma plume" plus lourd que du plomb renforce ce préssentiment... Côté old school tirant vers le bon vieux Metallica sur ce titre ("Instrospection) on trouve avec joie du Klone, et juste avant du Lazy qui déboîte... Enfin il reste à parler de Feverish dont le titre "La mort du cygne" est assez décevant, à partir dans toutes les directions, on se retrouve aussi perdu que le tranchant du groupe.
En conclusion, French Core 2005 est un bon résumé de la scène métal actuel... non je déconne ! En conclusion donc, si French Core 2005 est emmenée par des inamovibles (AqMe, Watcha, Mass Hysteria) qui n'offrent pas d'inédits (alors que c'est quand même d'eux qu'on en attend le plus dans une compil...) et des valeurs sûres (Psykup, Eths, Gojira, Black Bomb A, L'Esprit du Clan), c'est avec l'avenir (et la blonde ?) qu'on prend le plus de plaisir (Leto, Stereotypical Working Class, The Arrs). Et si je puis permettre (j'ai soigné cette vilaine peau), être sur une bonne compil de "major" -ou presque- quand on est un jeune groupe est une excellent chose à condition d'avoir une prod' suffisament solide pour souffrir la comparaison...