Gacys Threads | Colossus Fall - Split Colossus Fall est de ces groupes suisses dont on attend avec impatience le premier méfait long-format, surtout après son excellent EP Sempervirens. En même temps, ils sont donc suisses on l'a dit, font du hard de qualité supérieure (normal), donc forcément. il y a des évidences comme ça qui ne se démentent jamais. Mais dans l'immédiat, histoire de faire patienter leur auditoire et de ne pas perdre la main, les helvètes se sont offerts une bruyante récréation en compagnie de camarades de tournée (on parle ici de live et non de barathon.. quoique) qu'ils sont allés chercher jusqu'en Irlande : les Gacys Threads. Lesquels ouvrent par ailleurs ce split réunissant les deux formations le temps de deux morceaux chacune, par un "Plague wielder" qui envoie méchamment la sauce.

Les Irishs développent ici un hardcore chaotique aussi frondeur qu'épileptique. S'amusant à dévoyer joyeusement les codes du genre pour les assaisonner à leur sauce : en a-moshant les enceintes sur des plans instrumentaux d'une solidité à toute épreuve, en distillant un riffing qui tronçonne à tout va et en laissant leur vocaliste s'époumoner jusqu'à l'aphonie chronique (l'imparable "Salvation"). On pourrait se dire qu'il n'y a rien de neuf à l'horizon, sauf que le parfait équilibre créatif obtenu ici par le groupe est exactement ce qu'il fallait dans cet exercice qu'est la production d'un split (vinyl 7" en l'occurrence). Un cocktail forcément alcoolisé mais néanmoins surpuissant qui appelle à une réponse de leurs alter-egos continentaux, toujours aussi prompts à dégainer leur arsenal lors d'un "Bullseyes" qui convoque sur un même titre, HxC-metal, noisecore sauvage et sludge des familles. Le résultat se révèle plutôt cinglant, lesté de plomb et baignant dans une atmosphère aussi lourde et sauvagement rock'n'roll. Logique.

Une dernière rafale de décibels venant déchirer les enceintes ("Never forget") et voici que les Suisses de Colossus Fall concluent les ébats comme on les attendait. Une découverte (Gacys Threads) + une confirmation, un bien joli coup réalisé par le label Save Your Scene Records, dont ce n'est pas le premier fait d'armes en matière de splits puisqu'il était déjà derrière la collaboration 10" réunissant Coilguns et NVRVD il n'y a pas si longtemps.