Né en 2006, Clinging To The Trees Of A Forest Fire livre son tout premier effort discographique, l'EP Harmonies from bleeding mouths dès sa première année d'existence. Une mise au monde assez rapide qui permet au groupe de se faire remarquer et d'enchaîner l'année suivante avec l'enregistrement d'un premier album "long-format", Omega drunk on the blood of alpha paru en 2008 chez feu-Debello Recordings. En 2010, le groupe passe un nouveau cap en signant avec une pointure, en l'occurrence Prosthetic Records chez qui sort le deuxième album : Songs of ill hope and desperration. Un an plus tard, CTTTOAFF met en boîte un split avec les frenchies de Nesseria, paru chez le petit label hexagonal qui monte en matière de gros hard qui tâche : Throatruiner Records (Birds in Row, Pariso, The Rodeo Idiot Engine...).