Trois frères qui jouent dans leur cave de Chicago, qui montent un groupe, qui enregistrent un premier album, Point #1, avec Steve Albini, un album qui fait son trou malgré une sortie chez un label indé, Squint Entertainment, il n'en fallait pas plus pour lancer la success story à l'américaine, et ce ne sont pas les Chevelle qui vont s'en plaindre. En 1999, Pete (guitare, chant), Sam (batterie) et Joe (basse, chant) s'étaient fait connaître avec Point #1 l'album et "Point #1" le titre, la prod grasse et grungy de Steve Albini atténuaient le côté métal du groupe qui semblait plus rock. D'ailleurs ils tournent à la fois avec des combos rock : Filter ou Local H, et des combos métal : Machine Head ou Sevendust (par exemple)... Signés chez Epic, Chevelle va enregistrer son nouvel album avec Gggarth Richardson (RATM, Mudvayne, Kittie...) à Vancouver, s'attache les services d'Andy Wallace (KoRn, SOAD...) pour le mixage et sort Wonder what's next en février 2003, l'album est résolument plus métal...