Originaire de Boston (USA), The Carrier pratique depuis 2006 un hardcore mélodique aux relents stoner lourd qui se pose dans la lignée des Defeater, Ruiner et autres Killing the Dream. Une première démo autoproduite, un 7'' éponyme et un premier album plus tard (One year later (2007), le groupe se fait remarquer et signe chez l'une des futures références en matière de hardcore/punk/metal outre-Atlantique : Deathwish Inc. (Blacklisted, Converge, Narrows, Starkweather...). La collaboration de The Carrier avec son nouveau label est inauguré par la sortie d'un 7'' (No love can save me avant qu'une réédition de One year later ne voit le jour, préfigurant la sortie du deuxième album du groupe : Blind to what is right, toujours via Deathwish Inc..