Formé en 2005 du côté de Fallbrook, près de San Diego (USA), Carnifex tient son patronyme d'un mot d'anglais ancien "äúexecutioner", soit littéralement traduit par "executioner". Quintet deathcore dans la plus pure tradition du genre, le groupe enregistre rapidement une première démo éponyme qui sort via le label indé US Enclave Records, puis un EP (Love lies in ashes)en 2006, toujours via la même crèmerie avant de signer sur le label This City Is Burning Records pour sortir son premier album : Dead in my arms (2007). Le quintet se fait alors remarquer, connaît quelques bouleversements de line-up mais tourne avec Emmure ou Whitechapel avant de se faire remarquer par l'écurie Victory Records (Aiden, God Forbid, Emmure, A Day to Remember...) qui le signe à l'automne de la même année.
Là, Carnifex est définitivement lancé, l'ancien label des Bad Brains, Hatebreed et autres Thursday) sachant encore (un peu) gérer des groupes en développement. En 2008, battant le fer pendant qu'il est chaud, les californiens livrent leur deuxième album studio (The diseased and the poisoned) qui cartonne gentiment les charts avant d'embarquer pour des dates avec The Black Dahlia Murder, Bleeding Through, Obituary, ou Protest the Hero. Fin 2009, le groupe retourne en studio donner naissance à un troisième album, Hell chose me, qui voit le jour en 2010 et se voit directement suivit par un quatrième, Until I feel nothing, lequel sort à l'automne 2011 toujours chez Victory Records.