Originaire de Savannah en Georgie (USA), Black Tusk est un power-trio se revendiquant comme étiquetté sludgecore/stoner/metal punk ou "swamp metal" selon ses propres dires, ce, depuis 2005, année de sa naissance depuis le fin fond d'un bayou du sud des Etats-Unis. Dès ses débuts, le groupe se fait remarquer au sein de la scène spécialisée par le biais d'un EP déflorant sa discographie (When kingdoms fall) avant de livrer sa séquelle grand-format deux ans plus tard avec l'album The fallen kingdom. Un premier LP suivi d'un second l'année suivante, Passage through purgatory, qui permet au groupe d'asseoir un peu plus son statut d'espoir du genre aux USA et surtout de signer un deal chez Relapse, poids lourd de la scène metal international depuis le début des années 90 (Baroness, Brutal Truth, Buried Inside, Coalesce, Dillinger Escape Plan, Mastodon, Today is the Day). Un label de référence qui permet au groupe d'accroître considérablement son rayonnement au moment de sortir Taste the sin (2010) puis Set the dial en 2011.