Biocide : Narkosia le grand sommeil Après avoir sommeillé quelques mois, Narkosia s'offre enfin à nous : 15 titres, plus de 73 minutes (même si quelques unes sont silencieuses), artowrk et livret travaillé dans un rouge chaleureux... et notre patience est récompensée. Ceux qui possèdent le EP voient clairement la progression du groupe puisque la majorité des titres sont à nouveau présents sur l'album, le son est encore plus léché et c'est surtout l'immersion de ces "vieux titres" dans la globalité de l'opus qui est remarquable. Si le mini-album était parfois dur à suivre, Narkosia est cohérent, dans l'esprit, dans les textes (anti marketing, anti formatage, anti business...), dans la musique. La folie Biocide ("Space blues", "Spaghettie blues", "Cymbrain") est totalement gérée, domptée, mise en place pour nous rafraîchir la tête, elle me rappelle par moment le Pink Floyd d'un autre temps, celui d'Umma Gumma ou More. Le son est davantage rock que par le passé, leurs influences jazzy et Mr Bunglesques sont plus présentes et se fondent facilement dans leur magma rock/métal. Loin de nous endormir, Narkosia "le grand sommeil" éveille les sens et les consciences, aiguisent nos oreilles avec des tintements, des petites notes ou de beaux riffs de guitares, une basse ultra présente, une fricassée de rythmes, et un chant très souvent clair et en français, parfois clair et en anglais, d'autres fois clair et dans une langue connue que par les Biocide ! Si le chant est aussi clair, aussi posé, aussi pénétrant, c'est que Biocide a des idées et veut les faire partager. Un des paradoxes de cet album est d'ailleurs l'importance à la fois des textes et de la musique ! Nombreuses sont les plages instrumentales ou qui laissent beaucoup de place à une musique non chantée ("27b-6" !!!) alors que le groupe semble avoir beaucoup de choses à dire quand il prend la parole. Là, où ils réussissent un tour de force c'est en rendant les parties instrumentales aussi parlantes (à l'esprit du moins) que les textes, la musique ne supporte pas les idées écrites, elle est un autre moyen pour les diffuser. A condition d'avoir une cervelle, Biocide est très impressionnant.