Ah, ça fait du bien d'entendre Biocide !!! Ouais franchement ! Parce que même si je ne vais pas crier au génie, et que je trouve que ce 6 titres a quelques faiblesses par moment, et bien entendre la musique de Biocide fait du bien à mes petites oreilles !
Si le groupe s'est fait un nom sur le littoral méditerranéen depuis 5 ans, les remplacements du batteur et du chanteur en 99 lui ont permis d'avoir un son propre. Propre car nickel et propre car bien à lui...
D'aileurs le "vieux" Biocide avait déjà atteint mes esgourdes il y a quelques années via un split Vinyl Presto!, mais la version live qui m'avait été donné d'écouter à l'époque n'avait pas retenu mon attention. Trop hardcore, trop déjà vu, trop simple.
Là, aujourd'hui, Biocide a un tout autre visage, un visage "psyche groove core", un visage qui n'a pas de nom, qu'on ne peut classer, une musique qu'on n'a pas l'habitude d'entendre et c'est ça qui fait vraiment du bien ! Car si Biocide ne va pas révolutionner le monde de la musique dés demain, il lui apporte du son frais ! En ces temps où les groupes sont étiquetés dans un style et collent parfois trop à la définition pour être pris au sérieux, les Marseillais sont inclassables.
Certes ils ont appartenu au collectif orienté métal Coriace mais peut-on parler de métal ??? Ou alors c'est une nouvelle version du métal ? Du Néo-métal comme Helmet, Tool ou KoRn en leur temps ? Le problème c'est que le terme est aujourd'hui presque devenu réducteur... Disons que Biocide propose un nouveau métal mais pas du "néo-métal".
En 2001, ils enregistrent un album avec Fred Norguet (Sleeppers, Portobello Bones) et attendent une signature... Elle vient du Canada et du label Subdivision Records, en France l'album Narkosia "le grand sommeil" est distribué à partir du 21 septembre par UMC. D'autres pays sont au programme, le Canada est déjà sous le charme, les choses très sérieuses ne font que commencer pour Biocide ...
En 2003, le groupe change de batteur et fait donc une pause à son retour de la Belle Province.
En 2004, Biocide travaille dans l'ombre, affute ses compos... Ils enregistrent leur nouvel opus et prennent le temps de signer le meilleur deal possible, Le syndrome de Meurfy sort à la fin de l'année 2005 chez Active Entertainment...