Ampools : Puzzle Quel beau nom pour cet album que Puzzle ! Mais un Puzzle qui serait en cours de réalisation, une sorte de Puzzle interminable où on a des bases solides (le contour), des grosses grappes de pièces attachées les unes aux autres et un nuage de pièces, parfois aux formes étranges, qui forment différents nuages autour...
Ampools a radicalisé son approche de la musique et fait clairement dans l'émo, assumant désormais totalement un chant qui fait soit le funambule au-dessus du précipice soit le bulldozer dans un champ de pâquerettes ! Bref, oubliez les conventions architecturales du rock, oubliez les schémas traditionnels des couplet clairs / refrains gueulés ou couplets lourds / refrains aériens, Ampools emboîte structures comme il le sent et c'est à nous de nous adapter. Ampools construit son Puzzle sans tenir compte d'un quelconque modèle sur la boîte, tant pis pour ceux qui aiment avoir des repères...
Corps, âme, existence, sont des mots et des sujets qui reviennent souvent dans les textes, tous en français, des Bisontins qui exposent des sentiments (colère, remords, regrets...) et ses sensations (abandon, souvenirs, détachement...), autant d'éléments qui construisent une vie petit à petit, des vides s'accrochant à des pleins et vice versa, là encore, l'image du Puzzle est explicite.
Si je résume, ça part un peu dans tous les sens mais on conserve l'idée de construction malgré une ambiance pas forcément guillerette, et là encore Ampools ne se trompe pas en illustrant cette idée avec une superbe pochette...
Il me reste à faire un rapide tour d'horizon des 8 titres qui composent cet album, assemble comme tu voudras : "A sens unique" ultra abrasif mais ô combien dynamique, "Derrière" dont le chant clair me rappelle le Mass Hysteria de Mass Hysteria (et oui), l'expéditif "Hier soir le rock n roll m'a sauvé la vie", les riffs mortels de "L'avant et l'après", l'urgence rampante et les breaks de "Convergence", les attaques électriques de "Les mains sales", "Dégout exquis" ou l'oxymore de rigueur ? et enfin "Vers la fin" et son gimmick rock old school.