1

Publié le 31/07/2011 à 11:29
Édité le 31/07/2011 à 11:31

So Happy It Hurts en écoute et téléchargement gratuit !!!



Enfin, que résonnent les trompettes, que dansent les enfants nus, que pleurent les nuages, enfin notre démo est disponible ! Alors, si vous voulez "l'objet matériel physique" (genre, dur, un CD quoi, dans une pochette) sublimé par l'incroyable artwork de notre batteur, il sera dispo à l'occasion de nos concerts.En attendant, il est disponible en écoute et téléchargement gratuit sur Jamendo et c'est juste là !

Enjoy !

> Commenter le blog. Tags : ,,,

Publié le 31/07/2011 à 10:38
Édité le 31/07/2011 à 10:43

Piwaï, c'est nous !

« Nous sommes Piwaï et nous sommes désolés ! »

Piwaï naît en 2008, quand Cédric et Pierre-Yves se croisent sur Myspace et partagent l'impression de ne pas être allés au bout de leurs projets musicaux.

L'envie est d'une rare simplicité : monter un projet dans lequel ils prendraient plaisir à jouer la musique qui leur plaît. Mais une idée simple n'est pas forcément facile à réaliser, le style reste à définir, la technique à peaufiner et les premiers musiciens qui rejoignent le groupe n'ont pas forcément les mêmes attentes... Dès lors très vite la frustration s'installe.

Alex rejoint la formation mi-2009 et brusquement tout devient évident, les influences font un mariage d'amour, une réelle ambition pointe à l'horizon et surtout, surtout, le plaisir est là ! Impros trippantes, refrains épiques, morceaux à tiroirs, Piwaï ne s'impose aucune limite et développe un style unique entre déflagrations rock et passages purement atmosphériques.

Piwaï se stabilise début 2010 sous la forme d'un trio. Le répertoire est en mutation permanente mais s'ancre autour d'un set live de 50 minutes. Les concerts s'enchaînent, et naturellement le projet d'enregistrer s'impose.

















« Heureux à en avoir mal ! »

Ambiance roots : aucun membre ne souhaitant vendre d'organe pour s'offrir le studio, la première démo est enregistrée dans le local de répétition, qui n'est autre que la cave d'Alex ! Entre les interférences électriques, le passage de trains à moins de 50 mètres et un multipiste qui change la vitesse des prises, Piwaï subit la loi de Murphy au quotidien. La démo restera sans doute dans les annales pour un titre dont la basse a été jouée allongé sur deux chaises !

Ben, du groupe Last Goodbye, vient prêter main forte à a la prise de son et offre à Piwaï son premier remix, et l'enregistrement arrive à son terme. Alex s'occupe du mixage et à force de travail transcende les conditions d'enregistrement. « So Happy It Hurts » est terminé, Piwaï est prêt à conquérir le monde !!!
















« Et si on devenait beau jeune riche et célèbre ? »

Si l'enregistrement de « So Happy It Hurts » est une satisfaction en soi, ce n'est toutefois que la première lettre du premier mot d'une longue histoire qui finira bien ! Il s'agit maintenant de défendre la démo sur les scènes de France et de Navarre, et d'organiser une mini-tournée qui vise à établir la notoriété de Piwaï dans la région Nord, en Belgique et finalement sur les lunes les plus éloignées de Saturne !

Alors, si dans un futur pas si incertain, Piwaï est voué à devenir le plus grand groupe de rock du monde, ce serait dommage de ne pas les découvrir aujourd'hui, et simplement de pouvoir dire « j'y étais » !

> Commenter le blog. Tags : ,,,

1