Posté par Oli.
Modéré le 18/07/2004 à 11:05.
logo dour2012! el mondo generator es pequeno ! - 18/07

Quelle soirée ! Il fallait attendre 1h30 du mat' pour voir Mondo Generator, le plus simple dans ce cas-là est de se rendre sur place, la programmation étant assez cohérente, le groupe qui précède doit valoir le coup. En effet le Fifty Foot Combo méritait le déplacement, leur stonerockabilly instrumental est ultra efficace et la présence d'un orgue Hammond donne un esprit encore plus festif, le public en redemande et gagne quelques minutes précieuses...
Le temps pour les californiens de faire leur propre line check (en 15 minutes chrono), je discute avec deux buveurs de bière qui avaient pris le risque de poser leurs bières (d'avance) non loin de moi. Ce sont deux espagnols qui sont venus de Madrid juste pour Mondo Generator, l'un des deux m'explique qu'il est né à Pasadena et que sa tante était au lycée avec Nick et Josh... On s'échange nos mails pour se refiler des photos et le concert commence... C'est quasiment la formation de Queens of the Stone Age des débuts qui est là (Nick Oliveiri, le batteur et le guitariste), seule pièce ajoutée, une bassiste en mini-tenue d'infirmière qui n'est pas uniquement là pour les yeux (ça spiel comme dirait Gui !). Le concert déborde d'énergie, les titres défilent (y compris quelques uns de QotSA, l'heure passe à vitesse grand V et le retour au silence est un choc. Je récupère alors une set-list pour mes nouveaux amis espagnols, je les retrouve et leur file, heureux comme des gamins à qui on vient de décrocher la lune. Est commandée une nouvelle tournée de bière et qui voit-on débarquer au bar ? "! Mira, la bajista !", et oui, la sulfureuse bassiste qui vient prendre une bière (durant le concert, elle en aura balancé une sur le côté de la scène, elle a atterrit dans la tronche des Uncommonmenfrommars !!!), on discute un petit peu, on prend des photos et le madrilène raconte l'histoire de sa tante, ni une ni deux, la demoiselle nous emmène avec elle backstage pour nous présenter au reste du groupe... Ultra dispo, Nick -en pleine forme- est tout étonné d'entendre parler du pays et de savoir que les deux lascars sont venus de Madrid pour son groupe... Aujourd'hui, dans un train entre Dour et Paris ou Paris et Madrid, vous risquez de rencontrer deux espagnols rayonnants même s'ils n'ont pas dormi depuis 2 jours...

Cette discussion est archivée, il n'est plus possible d'y laisser de commentaires. Archivé

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.

Partager: facebook delicious blogmarks yahoo digg myspace

Pas encore de commentaires

Index Revenir en haut de page