Thot - Ortie Beats électrisants, un clavier qui parcourt l'épiderme, la mécanique se met en branle, Thot distille un rock industriel dont la fluidité n'est pas sans évoquer Nine Inch Nails. Ortie, single digital également livré sur support vinyle est ici un morceau décliné en 3 versions. L'originelle, signée Thot himself et qui, emmenée à un tempo particulièrement élevé délivre un substrat "vegetal noise" cold-wave unique et percutant. Agile et branché sur courant alternatif, "Ortie" jailli sur la platine, enflamme les enceintes et contamine l'auditeur alors placés sur des chardons ardents (sic). Une mélodie vénéneuse, qui serpente entre nos neurotransmetteurs là-même où poussent les germes de notre addiction future au rock industrialo-végétal de l'entité belge.
Comme à son habitude, Thot est bien entouré et, après avoir remixé plusieurs de ses congénères (cf : le projet Thot vs Friends notamment), a confié la relecture d'"Ortie" à quelques camarades de jeu de plus ou moins longue date (aMute et Moon Prototype pour la version digitale) mais également... à lui-même, sur "Ortisme" et "Ortite". Deux versions revisitées d'un même morceau en forme de hit absolu. "Ortisme", titre sursaturé, machines lancées à pleine vitesse et arrangements soignés, on se laisse emballer par l'efficacité d'un remixe qui suit assez fidèlement la trame initiale pour en proposer une alternative, efficace et de fait convaincante. Troisième et dernière acte avec "Ortite", une deuxième re-combinaison musicale encore plus intense que la précédente. Alliage musical à la puissance évocatrice rare, beats qui claquent dans les enceintes, mélodie explosive et feeling enfiévré, cette "alternate version" rend justice (sans jeu de mot foireux) à un single définitivement addictif. A suivre de très près, comme d'habitude...