Tensuo - Megumi sound Ce n'est pas franchement sous un jour nouveau que réapparaît Tensuo. Mais qui dit nouvel album, dit renouvellement... Et avec Megumi sound (calligraphié "megumi souNd"), les bisontins ont plutôt réussi leur coup.
Moins cinématographique que son prédécesseur, même si "La chute" aurait pu faire partie de Belzebuth ou que "Le feu marche avec moi" détient sa dose de dramaturgie, ce nouvel album est doté d'une couleur plus douce, les grosses guitares ayant été mises entre parenthèses, sans toutefois être totalement oubliées ("Sharon Tate"). Globalement Tensuo conserve son sens aigu de l'esthétique (ambiances travaillées, séquences minutieuses, samples et textes accrocheurs...) et une certaine exigence envers lui-même tout en s'octroyant une plus grande variété d'écriture. Une diversité de propos qui approche le combo de la filiation "électro-dub-indus" de la famille Jarring Effects ("Click to start"), de Mandrac ou des parties planantes de Nenuko, Tensuo poussant davantage le curseur vers un univers "électro" que "rock", sans perdre sa pugnacité ni son originalité. Et lorsque la fusion opère entre les deux tendances, on ne peut que parler de mariage heureux ("Fuzz on", "Cygnus" et ses penchants pop) ! En fin d'album, les bisontins complètent leur panel à l'aide d'inspirations dub (par les lignes de basse), judicieusement amenées au sein de leur fusion trip-indus aérienne.
En ayant opté pour une ligne de conduite assagie, Tensuo n'en a pas perdu son mordant et c'est un réel plaisir de goûter à son ingénieux amalgame, présenté sous de nouvelles facettes...