C'est du côté de Brest que né début 2001, Sheer-K, qui à cette époque s'appelle No Rehearsal. Afin d'être complètement indépendant et autonome dans leur projet artistique, le groupe, composé de cinq membres, décide alors de construire leur propre laboratoire de son, de répétition et d'enregistrement. No Rehearsal devient alors Sheer-K. En 2003, le groupe est programmé aux Transmusicales de Rennes. Le 8 octobre 2005 est à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire du groupe, puisque sort à cette date son premier album, Elovation. Autoproduit, il permet aux bretons de se faire connaître hors de leurs frontières régionales et reçoit une flopée de critiques élogieuses. La même année, le groupe a été "découverte électro" au Printemps de Bourges. Trois ans plus tard, on retrouve Sheer-K sur l'un des labels spécialistes du genre dans l'hexagone : Last Exit Records (Robin Foster, HKU...) à l'occasion de la sortie du deuxième album du quintet : VIA.