Scalper - The Emperor's Clothes Après Lunatics, un EP digital de 4 titres sorti au mois de mars chez JFX Lab (GraniT, Jean Du Voyage, Metastaz), et un clip mettant merveilleusement bien en scène l'univers sombre du bonhomme, Scalper enchaine le mois suivant avec un LP (vinyle + CD) sorti à l'occasion du Disquaire Day. Son nom : The emperor's clothes. Son contenu : du rap contestataire à la sauce plus trip-hop hypnotique qu'hip-hop trap-grime-machin. Immédiatement, l'écoute nous ramène aux belles heures de Massive Attack, tant la voix caverneuse et le flow de Nad font penser à ceux de Tricky et 3D. Et puis il y a cette musique ombragée, cet espèce de dark hip-hop aux rythmes très souvent pesants et cycliques pour accompagner la poésie caustique scandée par Scalper, une musique qui puise ses sonorités d'un peu partout : la trompette à sourdine pour "Puppets", la guitare pour "Perfect fix", le tabla pour "My blood your blood", la piano pour "Illusionary atmospheres" ou le violon sur la dernière piste éponyme. L'exaltation de l'artiste l'amène aussi à tenter des interventions vocales féminines totalement réussies sur ses titres, comme le chant français sur "Perfume" ou les chœurs de "Lullaby". C'est un peu pour toutes ces raisons qu'on aime The emperor's clothes avec ses 10 titres inspirés qui passent comme une lettre à La Poste...