indus Indus > Palindrome

Biographie > Emordnilap

Palindrome, mais qu'est ce que c'est que mot ? Ça me rappelle mes cours de français ! bien sur : Du grec "palin" (à nouveau) et "dromos" (course). Se dit d'un mot ou d'une phrase qu'on peut lire dans les deux sens! Effectivement le titre de l'album nous le rappelle : Rions noir. Le chanteur aime Korn et Aphex Twin. Ce monsieur, c'est Manu le Malin, qui est déjà connu pour ses attentats sonores aux platines. D'ailleurs tous les éléments de ce combo ont touchés aux platines ou machines, notamment son "frère pétard" Torgull et ceux du block 46. La production est confiée à l'un des membres de No One is Innocent pour ce premier opus bien parti pour un mix étrange et surréaliste.

Palindrome / Chronique LP > Rions noir

palindrome : rions noir On sent le souci d'innover dans ce crossover entre hardcore techno et métal rock. Et le tout fonctionne pas mal, parfois la répétition peut énerver, mais ça fait planer, remuer le derrière et mets en transe. Entre la batterie martelée, la guitare distordue, les boucles tek-cores et le chant rageur, la puissance prend une forme inattendue. Dans ma tête résonne encore en boucle le refrain de "Prédateur" et -Le mal par le mal je défie la Kabale !- du titre "Cujo". Ça va et ça vient dans mon esprit tel un palindrome sonore. On regrette parfois de ne pas comprendre certaines paroles dont le niveau sonore est en deçà du reste de ce florilège musical.
L'album idéal pour terminer les soirées les yeux révulsés en pogotant avec les teknocoreux peu habitués aux contacts. Partageons et rions ensemble !