A l'origine, Origamibiro & The Joy of Box n'existe que par le biais d'Origamibiro, un pseudo derrière lequel se cache un certain Tom Hill, anglais de son état, musicien/producteur et compositeur de musiques de films multi-formats selon ce qui figure sur son CV. L'entité n'est alors qu'un projet solo studio mais évolue rapidement en un véritable collectif musical et audiovisuel lorsqu'il est rejoint par l'artiste visuel et réalisateur Jim Boxall alias The Joy of Box et le multi-instrumentiste Andy Tytherleigh. Devenu désormais un trio, Origamibiro & The Joy of Box ne se limite plus à la seule production musicale studio pour s'ouvrir à des performances live audiovisuelles, créations visuelles et autres installations interactives.

De ses pérégrinations sonores naissent plusieurs albums : Cracked mirrors and stopped clocks, Shakkei, Shakkei remixed (comme son nom l'indique un opus de remixes de son prédécesseur), lesquels sont compilés début 2014 dans une mini-Boxset CD et LP qui voit le jour par l'intermédiaire du label Denovali Records. La mecque des musiques expérimentales pointues sur le vieux continent, qui se charge également du quatrième opus du projet, Odham's standard, lequel voit le jour au sortir de l'hiver de cette même année.