OMR, dont le sens des initiales s'est perdu au fil du temps, pratique avec art l'électronique douce et la pop synthétique. Pop songs et atmosphère électronique, l'électro-pop de OMR coule depuis la rencontre de Virginie Krupa, le joli brin de voix qui officie derrière le micro, et de Alex Brovelli, le magicien derrière les machines, qui assemblent les sons comme d'autres les mots. Après être passé chacun successivement par des périodes punk, pop, rock, ou new-wave et gothique, le duo sombre dans l'électronique. Formé il y a 4ans, le groupe distille une musique qui se rapproche de formations tel que Lali Puna ou M83, par exemple.