Nine Inch Nails : Broken Sorti le 22 septembre 1992, après un changement de label, Broken se place en rupture avec Pretty hate machine, exit les accompagnements presque exclusifs de synthés, remplacés par des guitares agressives aux sonorités métalliques. Influencé par le Ministry de l'époque, Broken donne toute la mesure du génie de Trent Reznor sur huit titres anthologiques. Constitué de titres d'où découlent rage et colère, Broken est le point de départ d'un genre à part entière.
Mise en bouche lente et inquiétante, "Pinion" a de particulier d'ouvrir la voie royale à un "Wish" qui glisse sur des railssans accros, propulsant, expulsant, pulvérisant sa rage intérieure en mille éclats sonores, guitares accrocheuses, déluges rythmiques, les répits épars ne sont que de courte durée. Comme s'il était nécessaire d'assombrir encore cette atmosphère particulièrement oppressante, "Last" résonne comme autant de points d'orgues, avec son approche frontale, son improbable indéniabilité à peine grimée sous un masque de colère, des guitares qui surgissent comme des jets de vapeur, des d'étincelles ardentes, partant l'accélération à son paroxysme, une basse ronflante offrant un torrent sonore chariant une rage destructrice,trouvant son propre reflet dans les paroles.
Après l'interlude "Help me, I'm in Hell", "Happiness in slavery" surgit comme un diable de sa boîte, mais toutes guitares dehors et une énergie démentielle, avec son refrain magistral, un synthé tremblotant sur une mélodie subtile et insidieuse, cette machine cassée repart avec ferveur et addiction. Si le titre précédent est un hymne pour une tribu entière, le métal industriel s'épanouie également sur un "Gave up" plus saturé, plus brut, à la démarche insistante et incessante. À cette avalanche binaire, "Physical", en piste 98, donne un écho plus lent, plus sensuel, reprise de Adam Ant, elle contrebalance un "Suck" final, à la basse envoûtante, aux samples qui se brisent avec l'écho dans le lointain, terassée par un refrain des plus violent qui soit, une rage contenue qui exulte sur ces accords plaqués version amplifié.