Nic-U - Weird dreams about death & african choregraphy Chaque année, Nic-U nous livre de quoi nous faire frissonner et cette fois-ci, c'est un EP au mignon format mini-CD (là aussi, l'Alsacien aime se casser la tête) auquel on a droit. Au menu de ces Weird dreams about death & african choregraphy : un morceau fleuve, deux interludes (chargés d'explosions de petites bulles de sons) et deux titres "normaux". L'une des deux "chansons" est portée sur des guitares énervées, l'autre sur de délicats petits sons, on a ainsi l'éventail des possibilités de Nic-U. Mais le gros morceau, c'est bien entendu "Keep it dark". Du Nic-U pur jus avec ce qu'il faut de guitare lancinante, de petites sonorités électronisantes et ce chant grave, crépusculaire, lugubre, qui cherche la lumière, Nicolas est même en boucle sur cette idée puisqu'il le répète et le déforme : I'll find a way to see this light. Entêtant, inquiétant, diversifié mais toujours marqué par la patte de son géniteur, ce nouvel EP ne surprendra pas les amateurs du groupe et peut servir de porte d'entrée dans cet univers particulier pour les autres.
Attention à ceux qui font de l'anglais, le terme exact dans la langue de David Lynch est "choreography".