Nic-U, ambiances intimalistes, entre intimes et minimalistes, sevré à PJ Harvey et Jeff Buckley, pop électro-noisy, teinture indigo d'un Soundgarden ou d'un Sonic Youth épuré, étheré, revisité par des sons purs, opalescent, diffus. Les bricolages éléctro de Nic-U sont une part indissociable du charme de leur son, de leur saveur originale, de leur côté éléctro-rock minimaliste.
En 2005, le groupe resort de l'ombre avec un album éponyme distribué confidentiellement aux amateurs de grand art, en mars 2006, Mono Emotional Records s'empare de la bête, en change la peau et la distribue partout en France sous le nom de Don't disturb the beast, l'emballage a moins de cachet mais musicalement, c'est toujours aussi magique et magistral.
Le groupe travaille en 2006 sur un projet plus complexe qu'un simple split CD, c'est Confusion puis livre fin 2007 une suite à Don't disturb the beast avec The old legend of black eagles.