Stellar Temple D'où est venue cette idée d'associer les groupes du label pour un tribute ?
Nicolas (Nic-U / Newdeal Music) : L'idée de départ n'était pas forcément de faire un "tribute" mais une sorte de compil' des groupes du label pour promouvoir nos artistes. On a pensé que ce serait plus créatif et motivant de renvoyer tout le monde en studio pour enregistrer un titre inédit et qu'il fallait trouver une idée directrice...

Pourquoi avoir choisi Jimi Hendrix ?
Nicolas : C'est un choix qui ouvrait beaucoup de possibilités artistiques. Il a expérimenté beaucoup et dans plein de styles différents... chacun en fouillant un peu et en se replongeant dans sa discographie pouvait trouver une pépite...
David (guitariste de Stellar Temple et producteur de trois des 7 titres) : L idée était de pousser les musiciens à se replonger dans les classiques comme Hendrix et à tenter de trouver une interprétation originale d'un artiste qui est franchement difficile a égaler. Chez Hendrix il y a tout... un niveau musical de folie, pas juste en temps que virtuose mais plutôt en tant que songwriter... Il y a la prod, qui même si ca date un peu était totalement novatrice et radicale. Il y avait aussi une envie de sonner "unique" que l'on doit aussi en partie à Eddy Kramer.

D'autres artistes étaient en "compétition" ?
David : Carrément, les Beatles, Pink Floyd, David Bowie, les Rolling Stones, Europe... ah non pardon, pas Europe, je voulais dire Larusso ! C'était la première idée. (rires)

Ensuite, il a fallu choisir des titres et pas tous le même, là encore, comment vous avez procédé ? Les plus connus ("Hey Joe", "Foxy lady", "Purple haze", "Freedom"...) ne sont pas de la partie, c'est une volonté de se démarquer ?
Nicolas : Assez naturellement les groupes se sont dirigés vers des titres moins connus et différents...
David : Carte blanche avec une recommandation : essayer de ne pas tomber dans "on va shredder" sur "Voodoo chile". Du coup, personne n'a choisi de "classique" à part "Little wing" qui est "LA" ballade par excellence... surement un des plus beaux titres de tous les temps a mon sens.

Le vinyle est méga-classe, y aura-t-il une réédition si la première (ultra limitée) est épuisée ? Qui a réalisé l'artwork ?
Nicolas : On voulait mettre l'accent sur le coté unique de l'objet... d'où une version luxueuse et limitée à 300 exemplaires en vinyle.
La conception de la pochette et la sérigraphie sont l'oeuvre de notre ami Linus du 7ème œil, un spécialiste des séries limitées originales. Chaque disque est une véritable oeuvre d'art, un objet unique... Il n'y aura donc pas de réédition tel quel, ça n'aurait pas de sens... En tout cas je suis très fier de cet album, on y a mis beaucoup d'ambition et de passion... c'est une belle œuvre collective... et franchement c'était casse-gueule !!!

Quel est ton titre préféré sur ce tribute (à part le tien !) et pourquoi ?
Pat (Nedgeva) : "The wind cries Mary". Déjà parce que ce morceau est fabuleux, et la version proposée sur le tribute est un régal. Le côté smooth, jazzy et la voix. Bref, coup de cœur !
Marc (MeAstheDevil) : Question très difficile car tous les groupes proposent quelque chose d'intéressant sur la compil' et y laissent transparaître leur personnalité. Mention spéciale pour le côté décalé et "sous acides" de la version très personnelle de "Manic depression" par Nic-U ! Hendrix aurait certainement adoré ce grain de folie !
David (Stellar Temple) : Je crois que je les aime tous ! Je suis très fier du travail fourni par tous les groupes... je préfère ne pas faire d'ordre de préférence, ils sont tous tellement susceptibles que sinon certains viendront me chier sur le paillasson... et c'est déjà arrivé deux fois cette semaine alors stop !! (rires)
Ben (The Moon Drivers]) : Difficile à dire mais je dirais "Have you ever been" par Osh. Bien qu'attiré naturellement par les gros sons stoner comme ceux de Stellar Temple ou Nedgeva, leur version avec ce côté saoul 60' reste proche de l'original, on reconnait bien le titre mais avec ce côté Osh, Hendrix aurait pu enregistrer une version similaire, ça aurait très bien collé sur l'album Electric ladyland...
Yacine (Mr Yaz) : "Have you ever been" par Osh égaelement, pour le côté soul qu'ils ont amené et le psyché qu'ils ont conservé, à leur manière.

Que représente Jimi Hendrix pour toi ?
Yannick (Osh) : Mon dieu absolu !!! Le seul truc que je collectionne ! J'aime évidement son jeu de guitare, rapide et enflammé en live mais au-delà de ça sa musique toute entière et ses idées de production sur ses trois albums, la profondeur et l'indicible, le côté impressionniste, les contours très flous... et ces fucking son de guitare !
Pat : C'est le grand patron de tout guitariste ! Ce mec a révolutionné la façon de jouer de la 6 cordes. Il était d'ailleurs considéré comme un OVNI à ces début, avec une musique, un son et une attitude... très novateur pour l'époque.
Marc : Hendrix est la représentation et le symbole d'une liberté "guitaristique" et musicale. Voilà un mec dont le jeu est totalement débridé : le coeur est directement connecté aux doigts. Cette liberté d'expression pourrait bien être ce que l'on recherche tous dans la musique et dans l'art en général. Ça ne veut pas dire non plus qu'on ne s'impose aucune contrainte. Les contraintes peuvent être stimulantes et génèrent parfois de bonnes idées. Faire une reprise est déjà une contrainte en soi.
Nicolas : La puissance et la force de la créativité artistique !
Yacine : Personnellement, je suis fan absolu de Hendrix, même si je n'écoute plus autant qu'avant, ce qui n'est pas autant le cas des autres membres du groupe, qui apprécient quand même beaucoup ! Du coup je dirais un personnage unique, qui a bouleversé les codes de la guitare électrique. Un showman sans égal dans le rock et l'incarnation d'un charisme sans limite.
Ben : Un artiste et surtout un précurseur du son, de la technique de studio, incontournable parmi tant d'autres (The Beatles, Bowie... ) qui a permis un développement musical et culturel à une époque mais qui est et restera toujours d'actualité. Le type a quand même fait une pelleté d'albums, de concerts, de séances de studio, d'expériences en si peu de temps, on a rarement vu ça.

A voodoo experience - Newdeal Music Il a un son et un style particulier, ce n'est pas forcément un cadeau pour une reprise ou alors, au contraire, c'est un plaisir de jouer un de ses titres ?
Marc : Si on cherche à reproduire une chanson de Hendrix à l'identique, on va forcément se casser les dents car personne ne parvient à imiter le maître, même les plus grands. Il est nécessaire d'apporter une véritable singularité dans cet exercice périlleux. C'est pourquoi je voulais vraiment m'éloigner de son style et proposer une reprise très personnelle où la guitare ne serait pas au centre du morceau. Dans ma version de "Little wing", il y a un solo de stylophone !
Yacine : C'était un régal, car chacun y a mis sa touche et sa sensibilité en s'affranchissant de ce son, presque inimitable de toute manière... En plus au lieu de la guitare, on a plutôt axé le morceau sur le Rhodes comme instrument soliste central avec un bass / batt vraiment compact. La guitare est reléguée au second plan et brode autour de tout ça. Super exercice !
Yannick : Ce qu'on reprend ce sont juste des chansons donc... Et personne n'est allé dans le truc "guitare", comme plein d'autres l'ont déjà affreusement réussi sur d'autres disques.
Ben : Les deux, c'est toujours plaisant de "jouer " du Hendrix, mais faire une reprise avec la patte du groupe relève un défi, il n'y a aucun intérêt de faire une exercice de style "à la manière de", et c'est chose faite par ce disque, tous les groupes ont joué le jeu.
Pat : Son style de jeu a énormément influencé les guitaristes. Il y a du Hendrix dans chacun des groupes "classic rock" c'est indéniable. C'est un pur kiff de jouer du Jimi !

Une bonne reprise, c'est quoi ?
Pat : C'est d'abord un putain de bon morceau. Puis une touche de personnalité et de surprise, sinon peu d'intérêt.
David : Une bonne reprise c'est quand le ballon arrive a la perfection sur le pied de l attaquant et que ce même attaquant défonce le cul de la mère de Yannick Eichert avec sa reprise de l espace... Ça, putain c'est une bonne reprise !!! (rires)
Yannick : Garder au moins le même texte, la même mélodie, le squelette harmonique et tout ce qui fait la valeur du morceaux, et inventer le reste.
Nicolas : Peut-être parfois celle qui fait (re)découvrir un morceau peu connu...
Yacine : C'est une reprise qui respecte l'identité du groupe qui fait cette reprise, quitte à s'affranchir totalement du son de départ. Ça ne marche pas forcément, mais si c'est pour coller à la version originale, on perd l'intérêt artistique, à mon avis...
Ben : C'est une claque dans la gueule à la première écoute ! Comme si on nous présentait un nouveau morceau, tout en reconnaissant l'original... une sorte d'hommage avec sa propre identité... rien à voir avec ses voyous des télé-réalité et autres tours de chant qui reprennent en chœur souvent en massacrant l'original... Si on aime un titre tel qu'il est pourquoi écouter une reprise à l'identique ? Je suis sûr que Foo Fighters joueraient parfaitement bien à l'identique "Highway star" de Deep Purple... mais quel intérêt ? Par contre si ils le font "à la Foo Fighters", j'achète !

MeAstheDevil Si tu voulais qu'un groupe reprenne un de tes titres, ce serait lequel et par qui ? (les morts peuvent jouer)
Marc : "Cannibal" par Nana Mouskouri !
David : Je voudrais que Scorpions reprenne le premier morceau que j ai écrit à 14 ans... C'était tellement horrible que je serai vengé pour les immondices qu'ils nous ont imposé à partir des années 90 comme "Wind of change" par exemple.... putain ce sifflement ferait débander un hardeur sorti de prison !!
Ben : Dans la catégorie mort, je monte un all-starband : Bonham à la batterie, Hendrix à la gratte lead et aux choeurs (chacun son tour), Bowie au chant lead et s'il n'est pas dispo on appellera James Brown si il n'a pas brûlé en enfer, Malcolm young à la gratte rythmique, et bien sûr Jack Bruce à la basse. Dans la catégorie vivant, je demande à Triggerfinger.
Pat : "Release my pain" joué par le Velvet revolver ! Mais ça va être compliqué...
Yacine : Alors ça c'est le rêve ! Stevie Wonder ou Donny Hattaway au chant, Joe Dart à la basse, Prince à la guitare et aux choeurs, Beyonce aux choeurs également avec Lalah Hattaway, Steve Jordan à la batterie, Gorge Duke au Rhodes !! Et ils peuvent reprendre ce qu'ils veulent !!!

Et la reprise que tu voudrais enregistrer pour un autre projet?
Yacine : N'importe, mais si c'est un challenge, plutôt un titre éloigné de ce qu'on fait, pourquoi pas un morceau kitch qu'on devrait réarranger !
Nicolas : Mon Dieu, j'espère juste que personne ne fasse une blague vraiment lourde sur le groupe Scorpions !!! Sinon une version dark/acoustique de Kim Wilde... ça aurait de la gueule !!!
Ben : Aucune idée, tout et n'importe quoi tant que ça a un intérêt musical, sinon on postulerait pour jouer dans Taratata dans la catégorie "duo pour un faire n'importe quoi" comme Grand Corps Malade et Zaz qui avaient repris "La foule"... Désolé c'est un souvenir pénible télévisuel personnel ... Piaf s'est retournée dans son cercueil !!! Heureusement elle s'est retrouvée dans le bon sens car Bruel avait déjà fait une reprise de ce titre juste avant...
Yannick : "Highway star" de Deep Purple tel quel ! Juste pour le plaisir de le jouer hein ! Pas pour le faire écouter. Comme dans le Jazz-rock quoi !
Marc : "Russians" de Sting par exemple. Un certain nombre de hits pop des années 80 m'attirent pour leur sens développé de la mélodie et me semblent appropriés à l'exercice de la reprise, pour peu qu'on les malmène un peu.
Pat : Il y en a des tonnes ! Avec Nedgeva on intègre souvent une ou deux reprises dans nos setlists, pas forcément toujours les mêmes... Je dirais « Black dog » de Led Zep ou bien "Slaves and bulldozers" de Soundgarden !
David : Je voudrais reprendre "Wind of change" pour faire chier la planète entière car je suis un vieux con aigri et je déteste tout le monde... D'ailleurs je déteste tes questions alors j'arrête cette interview et je pars manger un enfant !