lycosia Lycosia a du mal à stabiliser son line-up, la faute à qui ?
Je te rassure on conserve de très bonnes relations avec la large majorité de nos anciens musiciens. La plupart des personnes qui ont joué avec nous sont fiers des moments qu'on a partagés ensemble sur scène, en studio et ailleurs. Par exemple, Vy (ex-bassiste) a eu l'opportunité de pouvoir partir en tournée avec Jean-Louis Aubert. On est content pour elle. Elle aime vraiment le groupe et comprend clairement notre démarche. A nos débuts on était basé dans le Nord de la France. On sortait du Lycée. Avec Don on a fondé ce groupe et on s'est réparti les rôles de manière à pouvoir conserver la liberté artistique de notre groupe. Puis on est parti à Paris ce qui a impliqué des changements de line-up. On a sacrifié plein de choses pour ce groupe et d'autre ne l'ont pas fait. On a joué avec de nombreux musiciens. C'est intéressant de pouvoir travailler avec des gens différents qui ont leur propre point de vue sur notre Son. Ce qui est chiant parfois c'est de devoir réapprendre le répertoire au nouveau venu pour les concerts. Ca fait parfois perdre un peu de temps. On a joué avec des trous de balle. L'important c'est de s'en rendre compte au bon moment qu'ils sont foncièrement mauvais, jaloux, et langue de pute. Soit, le plus souvent et avec le temps ces mêmes personnes qui nous ont détesté reviennent vers nous pour s'excuser de leurs agissements envers nous. Lycosia existe maintenant depuis 10 ans. On en a eu des galères et des épreuves à surmonter mais on est toujours là. On avance. On a un public qui nous aime. On dit parfois que le temps fait bien les choses.

Cette instabilité permet tout de même à Lycosia un renouvellement constant dans sa musique, tout en gardant des bases solides, c'est un avantage, non ?
En fait, ce n'est plus vraiment un problème. Ce qui est important aujourd'hui c'est que le musicien qui arrive dans notre groupe trouve sa place. Avant on était parfois trop intransigeant. On a tous des défauts. J'ai plus envie de faire du social dans ce groupe. Ce qui compte c'est faire de la bonne musique, bien s'éclater. Il ne faut pas oublier pourquoi on est réunis ensemble dans la même cave, dans la même salle de concert. On est là pour faire du bon rock. Actuellement Ilhan, notre nouveau bassiste s'occupe de plus en plus de la partie graphique du groupe et de la promo à l'étranger. Il déchire grave et il est super motivé par les futurs titres et show du groupe. Quand Vince (clavier) est arrivé avec nous c'était seulement pour nous appuyer en live. Avec le temps on a appris à mieux se connaître. Il a produit notre nouvel album et on a co-composé quelques titres. On a expérimenté plein de trucs fun dans notre nouvel album Apokalipstik. Même si je suis fondateur du groupe avec Don, on a toujours été ouvert aux initiatives des autres musiciens. On n'est pas des dictateurs. On envoie juste se faire foutre ceux qui veulent nous chier dans les bottes.

En lisant différentes chroniques, on se rend compte que certains trouvent Apokalipstik "plus métal" et d'autres "moins métal", qui a raison ?
Sur Apokalipstik, "Umnae draka" et "Say fuck yeah" font partie des titres les plus agressifs de notre discographie. Pourtant dans ce même album on a des titres plus électros comme "Don't say a word". Ca donne du contraste. En confrontant ces titres dans un même album, on ressent plus le caractère individuel de chaque chanson. Dans notre nouvel album on a surtout accentué ces deux facettes de notre groupe. Quand j'écoute un album, je n'aime pas avoir l'impression d'écouter la même chanson. C'est chiant. Depuis nos débuts on a toujours cherché à nous diversifier sans pour autant devenir incohérent. Aujourd'hui Lycosia est capable de faire un set de titres extrèmes et un autre plus rock. On pourrait être le même groupe tout en jouant sur des scènes complètement différentes.

Personnellement, je le trouve plus "glam", plus électro, l'arrivée de Vince n'est certainement pas étrangère à cela...
Vince a une bonne maîtrise des outils informatiques et des claviers. Par rapport à Shanka, je dirai qu'il est capable de prendre plus de risques sur le plan musical. Parfois lors des enregistrements, on partait carrément dans des dérives bruitistes. Vince est un gros fan de Depeche Mode et de Nine Inch Nails. Il a très vite compris le sens de mes compositions. Vince a vraiment contribué à faire ressortir les côtés groove de notre musique. Apokalipstik a aussi un son plus brut qui s'explique par le fait que Vince connaît aussi notre son live.

Qui a trouvé le nom pour l'album ?
C'est Don qui l'a trouvé. On était entrain de faire les nouveaux titres. En écoutant les démos on sentait bien qu'il y aurait des titres très agressifs et des titres plus groove/glam. Du coup le titre Apokalipstik nous a tous semblé en adéquation avec notre orientation musicale.

lycosia : apokalipstik Fallait-il mettre en images ce titre ? La pochette est d'un goût un peu douteux, surtout comparée à la précédente...
Moi elle me plait. Les couleurs sont très toxiques. D'une certaine manière, ça reflète l'époque dans laquelle nous vivons. Si on a des goûts douteux alors on risque peut être de faire pire pour le prochain album !!!

L'avenir proche, c'est la scène avec des dates un peu partout au programme, vous vous êtes fixés une limite dans le temps avant de passer à l'album suivant ?
On va produire beaucoup de titres à partir du mois de juin. On a aussi de bons titres live à mixer. On ne laissera plus s'écouler deux ou trois ans entre deux albums. On devrait tourner beaucoup plus à partir de septembre 2007. On a pas mal de projets en prévision cette année. On a un bon line-up motivé pour bien s'éclater. C'est les fans qui vont être content !

Vous allez jouer en Allemagne, c'est un public bien plus amateur de votre style qu'en France, vous attendez quoi de cette date ?
On a eu de très bons retours de la presse allemande sur Lycosia et Apokalipstik. Maintenant on doit tourner le plus possible à l'étranger. Leipzig est un très bon festival. Le Wave Gothik Treffen est un tremplin pour les groupes qui évoluent dans notre style de musique. Ca va nous permettre d'aller enfin à la rencontre de ce public. On a hâte d'y être. On va boire beaucoup de bière et bouffer plein de bockwürst, miam miam.

Lycosia est depuis longtemps dans le milieu avec Araknid Records, c'est plus facile ou plus dur de sortir des albums avec l'avènement d'internet ?
Don a créé Araknid Records pour que nous disposions d'un support logistique cohérent dès les débuts du groupe. Il faut avouer que c'est un sacré bordel de faire durer un groupe. Cette structure a énormément contribué à la mise en place des projets tournée/album. Internet est un bon outil promo pour les groupes. C'est un support dont les majors ne peuvent pas avoir le total contrôle. Grâce à ce support de nombreux groupes ont explosé indépendamment du star system. C'est une bonne chose.

MySpace est devenu incontournable et commence à faire peur à certains du fait des volontés de Murdoch, pour vous, c'est quoi MySpace ?
Murdoch qu'il aille se faire foutre !!! Moi je trouve qu'on rencontre plein de gens sympa sur MySpace. Ca contribue aussi à faire connaître notre groupe.

Enfin, quelle est la question à la laquelle tu aimerais répondre ... et la réponse bien sûr !
Euh je ne sais pas trop alors je poserai donc une question qui n'a rien à voir avec l'interview du genre:
Est-ce que tu crois qu'il a de la vie dans l'espace ?
Réponse : Oui très certainement.