Personne kiffe Jonaz sauf sa darone, c'est pas moi qui le dit, mais Jonaz lui-même. Jonaz a commencé la musique en chantant ses propres paroles sur des titres connus, puis enchaîne en formant un groupe punk. Du punk au rap, il n'y a qu'un pas, que l'homme franchi sans coup férir. Musique basique avec des paroles, une frontière vite franchie par Jonaz et ses titres bricolés à la maison. Jonaz fait son petit buzz avec sagesse, doucement mais sûrement.