En 2010, Quentin Le Roux, multi-instrumentiste, arrangeur et directeur artistique, fonde à Marseille le one-man band Hugo Kant. Ce pianiste de conservatoire n'en est pas à son premier fait d'arme puisque dès 1994, il participe à la genèse du groupe jazz-rock psychédélique Güs Weg Watergang. S'en suivront des aventures musicales fortement enrichissantes et diverses telles que Samenakoa, un brass band Jazz-funk-soul, Picture Shop, du Nu jazz-downtempo et la formation jazz-electro Nuestra Cosa, qui lui forge une patte artistique prononcée. Un premier 3 titres intitulé Searching London, sorti sur le label associatif Bellring, fait son apparition en mai 2011 suivi très peu de temps après du premier album, I don't want to be an emperor dans lequel apparaît notamment Zé Mateo de Chinese Man. Sur scène, Quentin, en véritable chef d'orchestre (clavier, flute, bugle, clarinette et samples), est accompagné de ses copains de Nuestra Cosa à savoir Loïc Marmet à la batterie et Guillaume Cros à la guitare et à la basse.