Indus Indus > a Five senSes fisT

Biographie > A five senses fist

a Five senSes fisT, ou FST, connu anciennement sous le nom de SadMachina s'inspire de Nine Inch Nails et surtout de Trent Reznor - "Seul maître à bord". Irae est la colère à l'oeuvre dans a Five senSes fisT, ancienne batteuse rock, elle est à l'origine du projet depuis 1999, elle écrit, arrange et compose les titres du groupe. En 2000 N3o, la rejoint afin d'assurer les claviers en live, mais termine guitariste live et studio, en 2002 suite aux départs successifs de plusieurs musiciens. Plusieurs démos sortent entre 2001 et 2002, notamment Lust, love & pain. la première démo officielle, est le Black and bloom EP en 2003 qui permet au groupe d'assurer des concerts aux côtés de Punish Yourself, Zorglub ou Tantrum. De septembre 2003 à janvier 2004, Irae se consacre pleinement à la production du premier album d'a Five senSes fisT : When the red becomes green.

a Five senSes fisT / Chronique LP > When the red becomes green

A Five Senses Fist : When red becomes green Influences entre Nine Inch Nails, ou l'incarnation féminine d'un Skinny Puppy, a Five senSes fisT distille des guitares crades, des samples aux circonvolutions tentaculaires, des ondes sonores synthétiques, un chant féminin particulier.10 titres et 6 interludes, presque aussi importants que les titres en eux-mêmes, donnant à l'ensemble une articulation interne, une colonne vertébrale sonore, les samples s'entremêlent, les paroles se fracassent entre-elles, se bousculent sur des guitares saturées ou des percussions digitales, "No faith" perd sa foi, se fait très dark, après l'incantatoire "Kissing dope", digne de L'Exorciste, mais s'ouvre sur un synthé vertigineux et messianique.
Titres courts et percussifs, "Frail", "Down" "Clean", "Power", "You", autant de mots hurlés, brandis comme des étendards, des guitares qui s'enroulent, s'étouffent en palm-muting, "Liar", s'offusque et va chercher du côté du "Gave up" et du "Marchof the pigs" de Nine Inch Nails, mais en laissant un peu de côté les ambiances calmes, pour exulter sur un refrain surchauffé.
"The classic clash" est un clash réel, batterie lente, samples délectables, chuchotements, voix prenante, guitares obnubilantes, ce titre lancinant s'incruste et se fixe dans le subconscient, aidé par un synthé syncopé et des riffs accusateurs. Riffs électroniques, guitares synthétiques, rythmes organiques, voix envoutante, l'alchimie et la musique d'a Five senSes fisT joue sur plusieurs plans à la fois comme le montre le trio final, le tressaillant "Clean", avec ses glissades digitaleset ses ambiances à facettes, ou le très seillant "Down", smart et insidieux, avec ses jets de vapeurs mécaniques et ses tubes musicaux, ou l'équivalent, final et très saillant "You", qui se résume en un mot et sur des nappes de synthétiseurs.