dub_trio_promo.jpg Comme le nom du groupe le suggère très finement, Dub Trio est composé de trois membres. Oui, le problème avec les fins d'années, c'est qu'on les termine parfois au bout du rouleau, ce qui occasionne des entrées en matières de biographie, particulièrement poussives. Cela ayant été donc habilement précisé, derrière le nom de Dub Trio se cachent en réalité DP Holmes (guitare & programmation) Stu Brooks (basse & programmation) and Joe Tomino (percussions & melodica), trois new-yorkais natifs de Brooklyn et qui ont, comme le nom de leur groupe ne l'indique pas forcément, décidé de faire du dub, mais pas que. En clair du dub, oui, mais mélangé à des tonnes d'autres trucs, qui en font un mélange pour le moins unique. Mettez un peu d'éléctro, un soupçon de jazz, une bonne cuillerée de rock et nappez le tout de dub, vous obtiendrez à vue d'oeil ce à quoi peut ressembler Dub Trio. A quelques détails près tout de même...
En 2004, le trio fait ses débuts discographiques avec Exploring the dangers of..., un premier album prometteur mais qui passera un peu inaperçu, sauf auprès d'un certain Mike Patton (Faith no more, Fantômas, Mr.Bungle et notamment fondateur d'Ipecac...) toujours à l'affût d'un bon groupe capable de booster sa créativité. Celui-ci décidé de les inviter à collaborer à un vieux projet qu'il traîne dans ses cartons depuis une dizaine d'années : Peeping Tom. Le résultat est un morceau qui s'intitule "We are not alone", à la puissance d'un tube et a la particularité de figurer à la fois sur premier album de Peeping Tom et sur celui du deuxième album de Dub Trio, New heavy (2006, Roir). Un an plus tard sort uniquement via le site du groupe Cool out and coexist, un album live officiel, puis quelques mois plus tard, le troisième opus studio du groupe : Another sound is dying (2008, Ipecac).