indus Indus > The Doctors

Biographie > tu veux jouer aux docteurs chérie ?

The Doctors est un duo Bordelais formé courant 2010 par Pat (chant, basse et clavier) et Dmnc (guitare, clavier et programmation). Lié à l'association CAD/Factory, le groupe travaille ses compositions, entre post-punk et cold-wave, sur scène dans la région de Bordeaux à l'aide d'une boite à rythme. Un premier EP de 5 titres, Dctrs-EP, sort en autoproduction début 2012, suivi d'un deuxième, Dctrs2 en octobre 2013.

The Doctors / Chronique LP > Unterwelt

The Doctors - Unterwelt Cela fait une paire d'année que le duo bordelais de The Doctors peaufine et prépare soigneusement la sortie de son premier LP, par le biais de deux EP que sont Dctrs-EP (2012) et Dctrs2 (2013). Vers la fin 2016, sort donc Unterwelt ("pègre" ou "enfer" en allemand), un digipak 2 volets sans livret aux teintes sombres, pour être en raccord avec l'aspect nébuleux de sa musique. Présenté par leur label, Manic Depression Records (Bodysnatcher, Camp Z, Frustration) comme étant un LP, alors qu'il atteint à peine les 25 min, ce disque ne contient finalement que deux nouveaux titres sur sept ("Unterwelt" et "Paradies"), dans la même veine musicale. Une double déception pour quelque chose qui se voulait être un nouveau point de départ pour ce duo qui manipule cette cold-wave punk minimaliste avec brio. Parmi les anciens titres présents, deux sont légèrement revisités ("Inferno" et "metro") et trois sont remasterisés ("L'Integral", "Savinkov" et "Diese"). Dès lors, comment vous parlez de cette galette manquant fatalement de personnalité, étant donné l'existant de ces deux EP sur lesquels nous avons déjà tout dit auparavant ? À part cette remise à niveau sonore honorable de ses anciens titres, Unterwelt aura simplement l'intérêt de faire découvrir l'univers atypique du groupe à ceux qui ne le connaissent pas encore. Allez-y, c'est visiblement le bon moment.

The Doctors / Chronique EP > Dctrs2

The Doctors_Dctrs2 Alors qu'on espérait des Bordelais une présentation de leur premier LP suite au prometteur Dctrs-EP sorti il y a deux ans, le duo post-punk/cold-wave fait preuve de patience et mise sur un 4 titres tout aussi captivant. Même si la formule ne date pas d'hier, The Doctors remet le couvert sur un Dctrs2 à la froideur sonore manifeste sur laquelle une poésie parlée se révèle totalement énigmatique. La formation délaisse la langue de Goethe, très présente sur son premier disque pour le français, bien que tout cela ne nous aide pas forcément à bien assimiler le contenu de ses collages textuels obscurs. L'unité rythmique linéaire et inaltérable des machines permet au groupe de s'exprimer avec force et fracas grâce à ses guitares punk corrodantes, ses chaudes et grasses lignes de basses hypnotisantes et ses nappes de claviers pouvant autant toucher les cieux ("Savinkov") qu'être noyées dans le magma sonore ("Diese"). D'un esprit relativement méphistophélique, Dctrs2 est l'exemple même qu'en 2014, on peut simplement et efficacement allier l'instrument à l'électronique pour remettre au goût du jour, d'une manière personnelle, le minimalisme et la "vague de froid" des eighties.

The Doctors / Chronique EP > Dctrs-EP

The Doctors - Dctrs-EP
Boîte à rythme enclenchée façon Berurier Noir, guitares abrasives cradingues, sons de claviers tout droit issus des patinoires de NHL, sprechgesang noir s'inspirant notamment de la poésie teutonne. Le décor est posé. Le duo bordelais The Doctors soumet l'audience à une ambiance sombre et linéaire posée en trois jours au Studio Carat à Bègles. Nés sur scène, les cinq titres de Dctrs-EP sont un bouillon industriel et froid qui puise ses ingrédients dans le post-punk et la cold-wave avec un soupçon d'électronique eighties. Minimaliste et urgente, cette première pierre posée dans la discographie de Pat (chant, basse et clavier) et Dmnc (guitare, clavier et programmation) a été travaillée avec l'aide de figures de la région Sud-Ouest tels que Romain Humeau d'Eiffel, Vincent de Punish Yourself et Kourgane. Une bonne entame qui devrait, on l'espère, se conclure à terme par la sortie d'un premier album. Dépressifs, s'abstenir.