broadway_enter_the_automaton.jpg Difficile de prétendre que l'on a pas été prévenu des modifications pour lesquelles ont opté les Stéphanois. Dès les premières idées jetées, après l'épisode 06:06 am, B R Oad Way annonçait la couleur un peu partout : la prochaine expérience (y-a-t-il un autre mot pour désigner ce type de musique ?) signée par le combo serait (très) différemment orientée. B R Oad Way bifurquerait au niveau de la 110° Ouest pour se plonger dans la verdure de Central Park, en quelque sorte. Et la rencontre avec Angil & The Hiddentracks, lors du fabuleux projet (discographique et scénique) The John Venture n'y est certainement pas pour rien. Sous le coup du choc provoqué par cette éphémère (?) entité, B R Oad Way envisage alors d'entamer un virage pop, de laisser l'electronica post-expérimentale de coté et d'en assumer les conséquences. Introduit ainsi, certains n'oseront même pas appréhender Enter the automaton, craignant le fiasco artistique. Mais ne vous sauvez pas par le bois en quatrième vitesse ! B R Oad Way y est allé avec parcimonie et les changements ne sont pas si radicaux. D'ailleurs "évolution" ou "renouvellement" serait préférable à employer en lieu et place de "changement".
Au premier lieu de cette évolution, la numérotation des pistes à la manière de 06:06 am laisse place ici à de "vrais" titres et la musique, bien qu'homogène, est visiblement découpée en 11 pistes, contrairement au monobloc du premier album. Moins conceptuelle, pas aussi cérébrale que précédemment mais davantage étoffée, cette nouvelle oeuvre de B R Oad Way refuse pourtant de sombrer dans une quelconque banalité. Bien que le chemin emprunté par B R Oad Way soit mieux balisé, la formation aime toujours innover et construire des ponts, aussi fragiles soient-ils, entre des textures, des sonorités pour un résultat précis, détaillé et ensorcelant. L'électro, les aspects jazzy et même des ambiances déjà entendues refont imperceptiblement leur apparition ("Letters in hearts") tandis que la pop s'installe soit à l'aide d'un chant (parfois simple spoken words) très appliqué soit avec une instrumentation plus complète, digne d'une formation classique guitare/basse/batterie ("1 second").
En ayant légèrement changé d'horizon, on aurait pu craindre le pire de la part du groupe. Quelques soient les circonstances, B R Oad Way ne semble connaître ni le mièvre ni le suave, mais préfère sublimer le fébrile et retranscrire des émotions hors du commun. Aux confluences d'un électro ambiant et d'une pop éthérée, on peu aisément s'engouffrer dans Enter the automaton. Mais prenez garde, B R Oad Way a tout mis en place pour ne pas en ressortir indemne...