Live at Wacken 2013 Depuis une dizaine d'années, non seulement les organisateurs gavent leur public fidèle (le festoche est sold-out en un temps record, même sans annoncer de grands noms) de gros son en live mais également d'un CD/DVD (même Bluray depuis quelques temps) qui livre un paquet de souvenirs au coeur de l'été (histoire de pouvoir l'acheter sur place ?). A l'heure où l'on se dit que les programmateurs sont assez peu respectueux des "vieux" (ils font jouer Prong ou Skid Row à midi !!!), le triple DVD permet de se (re)plonger dans l'édition 2013 en 106 titres de 43 groupes. Et je casse tout de suite le suspens, non, je n'ai pas gagné le "Ticket or" (entrée à vie au festival) ou un des 10 "tickets VIP" disséminés dans les boîtiers. En même temps, j'ai les trois DVDs, c'est déjà pas mal. Et j'ai aussi eu le temps de les regarder, ce qui n'est pas si simple... Même si j'avoue n'avoir pas écouté tous les titres dans leur intégralité. Certains groupes m'étant inconnus (des Allemands) et pouvant le rester (le heavy n'a jamais été ma tasse de thé) ou du moins, j'ai oublié leur nom quelques minutes après l'avoir lu sur l'incrustation. Et c'est arrivé souvent avec le DVD 3, c'est là d'ailleurs le principal souci avec cette orgie de titres en live, j'ai l'impression qu'ils sont "classés", certes, il faut bien un ordre pour les mettre sur la tracklist mais tous les gros sont sur le DVD 1 (Trivium, Anthrax, Annihilator, Agnostic Front, DevilDriver, Soilwork, Deep Purple, Motörhead, Alice Cooper, Nightwish...), le DVD 2 est plus équilibré (Ugly Kid Joe qui reprend "Ace of spades" avec Phil Campbell, Sonata Arctica, Whitechapel, Amorphis...) et sur le DVD 3, aucun grand nom (mais des groupes comme Null DB, Serum 114, Die Kassierer ou Kamikaze Kings). C'est sympa pour découvrir des nouveaux (ou très vieux) combos mais sur la durée, ça peut être lassant car il n'y a pas cette excitation de prendre un "gros" dans la face (oui, je suis du genre à envoyer le "full show" plutôt que de choisir mes titres). Mixer davantage ultra célèbres et moins connus permettrait de garder du rythme et de prendre un même plaisir avec les 3 DVDs au lieu de se dire que le troisième pourra rester rangé... Et quand on retrouve la liste des groupes présents sur l'édition 2013, on regrette que certains n'aient pas donné leur accord pour diffuser leur musique sur ce DVD, ne serait-ce qu'un seul morceau. Parce qu'au rayon des absents, on a Rammstein, Danzig, Meshuggah, Lamb Of God, Fear Factory, Henry Rollins (même s'il était sur le festival en mode poète-slameur) et même Manowar. Les présents (sur le DVD s'entend) offrent eux bien souvent 2 ou 3 morceaux, filmés avec un dispositif classique de festival, permettant à ceux qui ont joué le soir ou la nuit, d'envoyer un spectacle lumineux plus chatoyant que ceux qui se sont farcis le ciel (parfois gris) de l'après-midi.

Si tu es allé à Wacken, tu sera très heureux de retrouver des moments forts du festival dans ton salon, si tu n'es pas allé à Wacken mais que tu aimes le métal, tu trouveras forcément ton bonheur dans ce déluge de décibels (en 5.1) et qui sait, peut-être trouveras-tu même plus que ce que tu cherchais avec les lives de ces groupes plus obscurs qui font aussi la réussite d'un festival. Live at Wacken 2013 offre en bonus une sorte de clip de présentation (avec la musique de Sabaton), une sorte de documentaire où une voix off (en allemand mais c'est sous-titré en anglais) nous présente le festival autant que les festivaliers pendant plus de 40 minutes. Si tu n'est pas encore rassasié, il faudra aller mater les DVDs des groupes qui font de ce concert leur sortie live "personnelle" (Nightwish pour 2013 par exemple).