sequed in rock 4 : Myrrhe sequed in rock 4 : Myrrhe Vainqueur du Tremplin Sequed'In Rock IV, Subskin entâme la soirée et me convainc bien plus qu'en début de mois, la voix de Daphnée prend facilement place et le son d'ensemble est bien plus précis. L'énergie et le charme des Lillois fait de l'effet, j'apprécie particulièrement le coeur du set ("Jigsaw", "Kamikaze love anthem", "Machine nation") et regrette un peu le goût étrange (de déjà entendu) laissé par les deux derniers titres ("I virtual", "New killer show") qui sont, de loin, les moins intéressants du combo qui a prouvé qu'il avait sa propre personnalité.
Ensuite, ce sont les régionaux de l'étape qui jouent à nouveau chez eux, mais avec un line-up remodelé, Myrrhe a en effet changé de bassiste depuis la sortie de son maxi éponyme. Si les musiciens sont appliqués et impliqués, l'omniprésence d'instruments ajoutés par sample (surtout le violoncelle qui teinte l'ensemble couleur Apocalyptica) et donc invisibles sur scène amène une sensation étrange qui met un peu mal à l'aise. Si seulement un vrai violoncelle était présent, le groupe deviendrait tout simplement excellent, là, les machines refroidissent l'atmosphère malgré la chaleur dégagée par la voix de David.
Borderline est à la bourre, ils font leur balance et envoient leur émo-pop-punk-rock à l'instinct. Le quatuor a de bonnes idées mais les mélodies pré-machées pour les radios ne passent pas toutes très bien dans mes oreilles... Quelques riffs sont bien trouvés mais les deux guitares sonnent parfois un peu brouillon (la faute à l'absence de bonne balance ?), bref, Borderline est limite. Une bonne ambiance, des trouvailles sympas mais une sommes de petites choses qui me laissent sur ma faim... De l'émo-pop-punk-rock quoi.
Le (jeune) public est tout de même bien chauffé et quand MyPolluX entre en scène, on frôle l'hystérie, le groupe est sapé en rouge et noir, Lussi est bien moins vêtue que backstage mais ce sont plutôt les filles qui lui hurlent des "Lussiiiii". Ses textes ont fait mouche et pas seulement ceux de Contraires (qui sera joué presque en intégralité), les quelques titres de Trouble amarante semblant eux aussi connus des Sequedinois, Lillois, Belges et autres Madrilènes qui se démènent au son des Nancéens. On sent que MyPolluX a beaucoup tourné cette année, la complicité entre les membres du groupe est visible, ils jouent leurs titres les doigts (de Yann) dans le nez (de Flo) et maîtrisent leur show de bout en bout. "Jeu", "Coffre à souhaits" ou "Paraffine" sont repris en coeur, Lussi est aussi à l'aise en studio que face à un public déchaîné, sa voix douce et percutante nous offre un beau mariage avec la basse sur l'intro de "Notre nouveau monde". En rappel, on aura le droit à un nouveau titre qui sera très certainement sur leur troisième album en préparation, son titre (provisoire ?) est "Plus à même" et c'est avec beaucoup d'attention que nous avons reçu cette offrande... Mais il est déjà temps pour MyPolluX de s'éclipser (de sommeil) ... à peine quelques secondes, le temps de retrouver le stand merchandising où la soirée se poursuit dans la bonne humeur.