les tetines noires : antho 1989 : Elvis Costello, Les Garçons Bouchers, Nina Hagen
(Rire) Tout d'abord, je n'étais pas présent à cette édition. Je vais répondre Les Garçons Bouchers car c'est le groupe dont j'ai le plus de souvenirs sur scène en dehors des Eurockéennes, avec toutes les déclinaisons qu'il a pu y avoir entre Los Carayos, Pigalle... C'était durant la période alterno française, période assez marrante avec des groupes qui étaient assez puissants. Ce n'est pas un groupe dont je garde un souvenir impérissable, même s'il y a un morceau que j'ai passé dernièrement dans un DJ set (ndlr : Kem pousse également des disques en soirées et festivals en tant que Kemical Kem), et qui m'avait bien fait rigoler et qui n'a pas perdu une ride : « La Bière ».

1990 : Santana, Texas, JL Aubert
Jean-Louis Aubert. Pourquoi ? Parce que j'étais fan de Téléphone étant jeune. A l'époque, il y avait les fans de Téléphone et les fans de Trust, et moi j'étais fan des deux ! Les deux camps se tapaient sur la gueule, et moi j'étais au milieu car j'aimais les deux. J'ai toujours bien aimé l'énergie que le groupe développait sur scène. Après, Jean-Louis Aubert, je suis un peu moins fan de ce qu'il a pu faire en solo et notamment récemment, car à ses débuts, son répertoire ressemblait pas mal à Téléphone et il jouait toujours entre une demi-heure et une heure de son ancien groupe à la fin de ses concerts. Parfait, quoi ! L'anecdote que j'ai sur JLA remonte à l'époque où j'étais programmateur au Noumatrouff (ndlr : salle de concert à Mulhouse) en 94 ou 95, lors d'une tournée des clubs. A l'époque, il n'y avait que la petite salle au Nouma et Aubert y avait donné un concert qui avait duré une éternité. Il avait fini bien bien, bien bourré à la fin de cette soirée et j'ai ce souvenir où il répondait à une interview durant laquelle il était tellement rond qu'il avait une folle envie de pisser, et il a demandé en plein milieu de l'interview d'aller aux toilettes. Sauf qu'il n'arrivait pas à tenir debout. J'ai donc eu la lourde mission de tenir Monsieur pendant qu'il pissait aux toilettes (rires).

urban_dance_squad_planet_ultra.jpg 1991 : La Mano Negra, Les Tétines Noires, Les VRP
J'aurais pu dire Les Tétines Noires car je suis assez fan, mais je vais dire La Mano Negra car ils ont fait un tel concert aux Eurockéennes ! C'était tellement un groupe incroyable qu'ils ont fait un concert de fous furieux sur la grande scène. Ce jour-là, il y avait La Mano Negra et les Pixies qui enchaînaient, et cette soirée, c'était de la folie. Il n'y avait pas encore à l'époque les « crash barriers », qui sont des trucs assez costauds, devant la grande scène, mais uniquement des barrières « Vauban » installées de manière à ce que normalement, ça retienne la poussée du public, et ces barrières ont carrément été tordues pendant le concert de La Mano. Un truc de fou ! Le public était vraiment dingue, et je trouve que c'était un groupe vraiment incroyable sur scène, avec une pure énergie. Qu'on aime ou qu'on n'aime pas, il faut reconnaître que sur scène, c'était de la folie furieuse.

1992 : Bob Dylan, James Brown, Urban Dance Squad
Urban Dance Squad. J'ai vraiment scotché sur ce groupe pendant cette période. J'étais vraiment très, très fan. Je jouais auparavant de la batterie dans un groupe qui s'appelait Well Spotted et c'est marrant car on était tous fans d'Urban Dance Squad dans le groupe mais ça ne correspondait pas trop à ce qu'on faisait musicalement. Mais on était fans de ce groupe, lors de cette grande période de la fusion. Juste après le concert d'UDS, on était en train de fumer tranquille dans l'herbe devant la scène où le groupe avait joué, et Sil, le bassiste, est venu nous voir. Il nous a demandé des clopes et a commencé à discuter avec nous un bon moment. On vient à lui dire qu'on était dans un groupe, et notre bassiste, à l'époque, s'était fait voler sa basse peu de temps auparavant. Le mec compatit, tout ça. Et sans te mentir, un mois après, notre bassiste a reçu la basse de Sil par transporteur. La grande classe ! On était vraiment soufflé ! On est resté un peu en contact avec eux, ça s'est perdu après mais bon, respect !
Ils avaient toujours un album d'avance sur les groupes dits « fusion » de l'époque.
Tout à fait. Ils faisaient quelque chose de très particulier. Ils n'en rajoutaient pas de trop par rapport aux autres groupes de fusion qui partaient dans tous les sens. UDS, c'était plus rock, très dépouillé et très musical.

1993 : Midnight Oil, Faith No More, Calvin Russell
Faith No More. Je suis un grand fan de tous les projets de Mike Patton et donc de Faith No More, à cette époque. Super concert envoyé sous le chapiteau. Un vrai souvenir avec un groupe « unique », je me souviens avoir pris une claque énorme lors de ce concert.

Rage Against The Machine 1994 : Björk, Rage Against the Machine, Helmet
Ah ah ! Là, ça va être compliqué... car je suis fan des trois. Putain... j'en dirais deux.
Allez, tu as droit à deux !
Alors Helmet, car John Stanier est mon batteur préféré de tous les temps, avec un jeu très particulier, une manière de jouer qui me correspondait beaucoup. L'anecdote, c'est que sur la scène sur laquelle a joué Helmet, Well Spotted avait envoyé juste avant. Je n'étais pas encore leur batteur à l'époque, mais j'accompagnais le groupe. Je suis resté scotché pendant tout le concert d'Helmet, assis derrière le batteur à regarder et à en prendre pleins les mirettes. C'est marrant car pendant ce concert, les mecs de RATM, qui étaient potes avec Helmet, ont déboulé et se sont postés sur le côté de la scène pour regarder le concert. On a donc eu l'occasion de bien discuter avec Zack de la Rocha. Après, le concert de RATM, c'est certainement le concert où j'ai vu le public le plus furieux qu'on ait pu voir aux Eurockéennes. Bon, c'était hyper attendu, avec ce premier album éponyme, mais ils ont tout explosé. C'était fou quoi ! Le pogo a engendré énormément de poussière et de fumée ! Ce groupe était quand même hors norme avec un guitariste qui faisait la grosse particularité du quatuor, mais il y avait aussi le discours et puis il y avait l'énergie ! Je me souviens que dans le pogo, j'ai pris une sacrée claque dans tous les sens du terme !

1995 : The Cure, Ben Harper, Page and Plant
Page & Plant. Perso, c'est l'une des plus grosses claques que j'aie prises aux Eurockéennes. Ce concert fait partie du top 5 des concerts des Eurockéennes. Ce n'était pas Led Zeppelin, mais il y avait quand même la réunion de deux monstres sacrés qui jouaient des morceaux de Led Zep et qui étaient accompagnés par un orchestre marocain d'une part, et également un orchestre classique. J'ai un souvenir impérissable, quand ils ont joué tous ensemble "Kashmir" avec les deux orchestres. J'en ai les poils qui se sont redressés. C'était magique, un grand moment inoubliable du festival.

Foo Fighters - Foo fighters 1996 : Une très belle année pour le rock, alors exceptionnellement, cinq possibilités : David Bowie, Foo Fighters, Lou Reed, Red Hot Chili Peppers, Sepultura.
Difficile ! C'était la grosse année des Red Hot, une belle machine de guerre. Lou Reed, ça n'a jamais été un fou sur scène mais le concert n'était pas si mal. Sepultura ont fait un concert de fous furieux, à l'époque de Roots, au top de leur forme. Foo Fighters, c'était un bon concert. Premier album, assez énergique même si ce n'était pas le meilleur line up. Je préfère Taylor Hawkins qui est arrivé après et qui est un super batteur. Je dirais quand même David Bowie : c'est la première fois que je le voyais, il m'a tellement marqué avec ce concert magique sous une pluie battante : c'était la classe. Il a envouté tout le monde. Mais j'aurais pu choisir Sepultura car j'ai pris une grosse claque. J'ai d'ailleurs une anecdote à leur sujet, que j'ai déjà raconté et que tu connais peut être déjà : une interview de Sepultura était en train de se mettre en place et ils ont voulu la faire en plein air, au bord du lac. Tout le monde s'installe et alors que l'interview commence, deux mecs étaient en train de traverser à la nage pour frauder l'entrée. Les mecs ont vu que la conférence de presse s'installait à l'endroit où ils avaient prévu leur point de chute. Ils était au milieu du lac et ont marqué un temps d'arrêt, genre « qu'est ce qu'on fait ? » et finalement ils ont du se dire « on a pas fait la moitié du chemin pou rien, on y va et advienne que pourra ». Les mecs arrivent, sortent de l'eau juste derrière les musiciens de Sepultura qui se retournent, complètement hallucinés, et ils ont un reflexe d'enfer en les désignant et en disant : « Backstage pass ». Et les fraudeurs se sont retrouvés avec des pass backstage pour la journée. Sympa (rires).

1997 : Mass Hysteria, Smashing Pumpkins, Rollins Band
Putain, c'est dur aussi ! J'hésite entre Rollins Band et les Smashing Pumpkins. Pour Rollins, c'était le meilleur line up qu'ils aient eu, ils défendaient en plus un bon album. Je dirais quand même Smashing Pumpkins car c'était un gros, gros, gros concert. Pareil, c'était la bonne période. Ce groupe était incroyable même si l'ami Billy Corgan est quelqu'un de pas facile, mais malgré tout, ce line-up était une vraie machine de guerre. Je suis fan de Rollins, le choix est difficile, mais les Smashing quand même.

Noir Désir - 666.667 club 1998 : Jon Spencer Blues Explosion, Louise Attaque, Portishead
J'aurais dit un autre nom ce jour là... J'aurais dit Underworld car j'ai pris une telle claque à leur concert. Mais je dirais Portishead car c'est le concert qui s'est déroulé juste après Underworld. Il est très difficile de passer après une telle machine de guerre, qui avait fait monter la pression sous le chapiteau, et d'enchaîner directement sur Portishead avec le côté tout feutré, tout calme. Je me suis dit : « je ne vais jamais réussir à rentrer dans ce concert ». Mais au bout de deux morceaux, j'étais envouté. Finalement, ça m'a bien fait redescendre de mon concert d'Underworld et le concert de Portishead était vraiment magnifique. La chanteuse a un charisme de fou, seule au micro à hypnotiser tout le monde. C'était vraiment incroyable, avec ce concert le dimanche pour terminer le festival, c'était vraiment parfait.

1999 : Lenny Kravitz, Popa Chubby, Virago
Alors, pour 99, j'aurais dit soit Marilyn Manson, soit Metallica, et ce pour deux raisons complètement différentes. Je dirais Virago car c'est un groupe que j'adore. Ce qui est marrant, c'est qu'ils avaient squatté chez moi la veille du concert (j'avais une maison pas très loin des Eurocks à l'époque). C'étaient des gens qu'on croisait beaucoup à l'époque avec Well Spotted. Ils avaient dormi chez moi la veille du concert... C'était un putain de bon power trio français avec des compos incroyables. Mais c'est vrai que j'aurais dit Marilyn Manson et Metallica. Metallica car le concert était vraiment naze, ce qui est un souvenir plutôt bof, à une période où Metallica était au « fond du trou ». Par contre, le concert de Marilyn Manson était fou furieux, avec le gars au sommet de son art.

2000 : Asian Dub Foundation, A Perfect Circle, Fu Manchu
Pareil, je vais dire un autre concert qui est mon concert préféré des Eurockéennes de tous les temps. Mais dans tes trois choix, entre Fu Manchu et A Perfect Circle... Je me souviens du concert de A Perfect Circle, un dimanche, avec de la boue partout, une impression de ras le bol, genre t'as envie de rentrer chez toi mais je me suis quand même dit : « je vais regarder ce concert » car ce groupe était vraiment un OVNI. J'ai le souvenir du chanteur qui a chanté dos au public tout le show, chose qu'il faisait assez souvent. C'était assez envoûtant, même si le fait que ce soit un concert de jour était un peu dommageable. De nuit, ça aurait pu donner une autre dimension. Mais le concert de 2000 qui m'a marqué et qui reste le meilleur concert que j'aie vu aux Eurockéennes, c'est Nine Inch Nails et c'était IN-CROY-ABLE. Concert sous le chapiteau, à l'époque du meilleur line-up, d'une puissance inouïe. Et d'ailleurs, le groupe a reconnu plus tard dans une interview que ce concert a été le meilleur de leur tournée, cette année là. Je n'ai rien vu de plus puissant à l'époque.

2001 : Ben Harper, Iggy Pop, Les Têtes Raides
Les Têtes Raides n'ont pas joué longtemps (rires) et ils ont rejoué le lendemain, à cause d'un problème avec la tempête (ndlr : replongez vous dans notre review sur le site, Pooly et Gui en ont encore les os trempés mais la tente sèche). Je dirais Iggy Pop quand même car, c'est Iggy Pop ! Toujours un show incroyable avec un putain de groupe derrière lui qui envoyait sévère. Il n'avait pas encore la jambe trop bousillée à l'époque, lui permettant de faire encore le foufou sérieusement, même s'il y arrive encore un peu aujourd'hui avec sa jambe mal en point. Et puis, c'est un personnage assez incroyable, gentil... Donc oui, Iggy Pop.

Radiohead :  Hail to the thief 2002 : Flying Donuts, Noir Désir, Ska-P
(rires) Flying Donuts, je les adore mais je ne les mettrais pas en numéro un. Je mets plutôt Noir Désir. J'ai pensé que tu me les aurais placés en 89 car c'était leur premier passage. En 2002, c'est une de leurs dernières, voire la dernière tournée. Ce groupe était incroyable en concert. Il n'y a rien à dire, c'était la grande classe avec une super énergie, des gens adorables, qui ont beaucoup fait pour la scène française. Ils ont toujours été humbles, ils ont toujours emmené des groupes avec eux en tournée, que ce soit les Burning Heads ou les Dirty Hands, beaucoup de groupes dont ils ont énormément soutenu la scène. Méga respect pour Noir Désir.

2003 : Radiohead, Nostromo, Slayer
Difficile, mais je dirais quand même Slayer. J'aurais pu dire les trois car j'adore les trois, mais je dirais quand même Slayer. Je suis fan de ce groupe. Ils ont fait un gros concert avec le retour de Dave Lombardo à la batterie. Cette année-là, les Sleepersjouaient sur une autre scène : ce sont des bons potes et j'ai fait pas mal de dates avec eux, à l'époque, quand je jouais avec mon groupe. J'ai emmené le batteur des Sleepersbackstage, puis on s'est posé derrière le batteur de Slayeret on a regardé tout le concert en matant Dave Lombardo : on a pris une claque, c'était de la folie. J'ai un gros souvenir des Slayerqui avaient été très, très cools. Respect.

2004 : An Pierlé et la Synfonietta de Belfort, PJ Harvey, Svinkels
PJ Harvey. An Perlé reste un beau souvenir car c'est une création qu'on a montée, la première d'ailleurs. On s'est bien amusé à bosser sur cette création. Mais je dirais quand même PJ Harvey car le concert était assez incroyable, même s'il y a eu pas mal de plantages car un guitariste a eu d'énormes problèmes techniques. PJ Harvey défendait un excellent album, elle était très zen sur scène et ne s'est pas énervée de tous les problèmes techniques, et j'ai trouvé que le concert était hyper puissant. C'est une grande dame ! C'est la première fois qu'elle jouait en solo au festival, étant déjà venue en guest de Nick Cave dans les années 90.

Queens Of The Stone Age - Era vulgaris 2005 : Nine Inch Nails, Kraftwerk, Queens Of The Stone Age
Oh putain ! Le trio infernal (rires). NIN, c'était bien mais ça n'avait rien à voir avec le concert de 2000. J'ai été un peu déçu cette année là, car l'album était moyen et j'ai trouvé que le line up n'était pas génial, en fait. Il n'y avait pas l'énergie et la fureur qu'il pouvait y avoir en 2000. QOTSA, c'était un super concert mais pas leur meilleur. Pour moi le meilleur, c'est celui de 2011. Une tuerie intégrale. Je sélectionne Kraftwerk car c'est un OVNI. Ils ont débarqué avec toute leur mise en scène, avec des morceaux assez imparables qui ont marqué toute une génération qui soit post rock, musique électronique... Ils ont quand même révolutionné la musique. Donc, définitivement Kraftwerk.

2006 : Daft Punk, Gojira, Cult of Luna
Sans aucune hésitation, même si j'aime beaucoup Gojira et Cult of Luna, je dirais
Daft Punk. D'autant plus que ça fait partie de mon top 5 des concerts des Eurocks. C'était un show tellement incroyable. J'ai rarement vu une telle ferveur du public à 2 heures du matin, une telle attente avant le début de leur concert. Le public était fou quand ils sont arrivés sur scène. Le show était assez high tech pour l'époque avec les pyramides, tout ça, et ils ont mis une baffe à tout le monde. Je pense que c'était un peu le show de l'année. On a tellement galéré pour monter ce show car avant nous, ils avaient fait un festival en avril, où ils étaient tête d'affiche d'une scène et ils n'avaient donc pas à bouger leur matos. Ils n'avaient donc pas réfléchi que sur les festivals d'été, ils allaient se retrouver avec d'autres groupes et ils n'ont pas voulu bouger leur matos. Où allaient jouer les autres groupes ? Et le problème s'est posé sur tous les autres festivals. Les Eurocks ont un peu essuyé les plâtres pour avoir été la première date des festivals d'été. Les techniciens sont arrivés deux jours avant, c'était galère. Au final, ça c'est fait. Mais on s'est retrouvé avec tous les festivals à plancher et à réfléchir à une solution pour qu'ils puissent stocker et bouger leur matos. Tous les régisseurs techniques des festivals se sont concertés et ils ont réussi à trouver une solution en commun, chose que les techniciens de Daft Punk ne trouvaient pas pour les festivals d'été.

2007 : Amy Winehouse, Punish Yourself, Hatebreed
Amy Winehouse. On était l'un des rares festivals à l'avoir, et je crois même le seul festival français. Elle a fait, à ce moment là, très peu de dates et en a annulé énormément. Ce concert n'était pas une tuerie intégrale mais tout de même très, très correct, avec un groupe très correct. On l'avait vue en mars avec son groupe américain dans une salle relativement petite aux États-Unis, c'était vraiment énorme. Et là, aux Eurocks, ce n'était pas tout à fait pareil. Elle était avec son loulou de l'époque et tu sentais qu'elle était à moitié défoncée, mais elle a quand même assuré le show. Ce n'était pas le meilleur concert de cette édition mais un concert qui m'a tout de même marqué.

Ez3kiel - Battlefield 2008 : Ez3kiel, Massive Attack, Generic
Pour Massive Attack, ce n'était pas un concert impérissable. Je n'ai pas vu grand chose de Generic, genre à peu près 10 minutes. Je dirais Ez3kiel car j'ai vu le concert en entier. Ce groupe est un OVNI de la scène française et même de la scène internationale, car ils ont un concept assez fou avec des vidéos hyper chiadées, hyper poussées et ce sont humainement des types adorables. Ez3kiel a également fait une création avec Nosfell en 2006 sous le chapiteau : un projet assez incroyable mais qui n'était pas gagné d'avance car ce fut la rencontre de deux univers différents et Nosfell est un personnage assez « unique ». Mais le résultat a été au delà de mes espérances et ils ont fait un concert magnifique.

2009 : Pete Doherty, Cypress Hill, Gallows
Gallows c'était 2010 non ?
Je me serais trompé ?
Je crois, j'en suis même quasiment sûr.
Alors on va remplacer par celui de ton choix.
Bonne question ! (rires). Je vais dire Cypress Hill car il y avait une histoire : le groupe était annoncé dix jours avant le festival pour remplacer NTM, vu que notre ami Joey Starr s'est retrouvé en tôle, obligeant NTM à annuler ses dates. NTM était prévu en tête d'affiche de la journée avec Prodigy... Il nous manquait donc une tête d'affiche et on a tenté Cypress Hill alors qu'ils n'étaient pas du tout en tournée. Ils sont venus juste pour cette date et on a monté ce plan en un week-end. C'était assez fou car on est resté avec le boss tout le week-end au bureau à faire les démarches car c'était compliqué : pour un musicien par exemple, il fallait trouver un visa d'urgence car il était cubain et que c'était compliqué de le faire sortir des États-Unis. On a été obligé de remonter une piste, via un mec d'une maison de disques qui nous avait dit un jour qu'il connaissait un gars de l'ambassade de France à Los Angeles et qui nous a fait accélérer tout le dossier... Ils sont arrivés bien fatigués, ils ont fait un concert avec tous les tubes et le public est devenu fou ! C'est marrant car, quand on a annoncé Cypress Hill, les préventes se portaient plutôt bien mais ça a boosté la billetterie d'une force incroyable. Dix jours avant le festival, l'impact de ce groupe, c'est dingue. C'est vraiment un super souvenir. Et humainement, c'est aussi un bon souvenir car on nous avait beaucoup dit : « oh là là, les mecs de Cypress, ils sont pas faciles, ce sont des pénibles » et en fait, ils ont été super adorables. En plus, je crois qu'il y a un des mecs du groupe qui a trouvé sa copine sur le festival et je crois qu'il est toujours avec. Du coup, je pense qu'il était assez content du voyage !

2010 : Baroness, Woven Hand & Muzsikás, Suicidal Tendencies
Difficile aussi ! Les trois étaient magnifiques. Je vais dire Suicidal Tendencies car c'était un concert comme ils les font toujours, avec une avalanche de tubes « à la Suicidal », une super énergie, un batteur de fou. Je dirais quand même Baroness car c'est un groupe qui a fait du bien à la scène métal, en arrivant avec quelque chose de nouveau et de différent. C'est une scène qui m'intéresse beaucoup avec Baroness, Mastodon... C'est quelque chose d'intéressant qui fait avancer les choses. Le concert de Baroness était vraiment très bon.

Neurosis - Honor found in decay 2011 : Motörhead, Kyuss Lives!, Mars Red Sky
Ah ah ah ! J'adore les trois groupes et les trois concerts étaient super bien. Le concert de Kyuss était très émouvant, très puissant. Comme les Queens jouaient après sur la grande scène, le groupe est venu voir Kyuss Lives! sur le coté de la scène, alors qu'ils étaient quand même en froid. Josh Homme était resté une bonne partie du concert, ce qui ne l'a pas empêché de les trainer en justice avant et après ! Tout le monde pensait, en le voyant débarquer, qu'il allait faire un morceau avec le groupe, mais finalement, il ne l'a pas fait. Mais je dirais quand même Motörhead car c'est la première fois qu'ils jouaient sur le festival. Ils étaient programmés en 2001 mais le concert avait été annulé, soit disant parce que le guitariste était tombé de scène en Norvège, la veille. J'ai eu du mal à y croire et je n'y crois toujours pas. Même si le groupe a perdu un peu de sa splendeur, c'est tout de même respect. Le groupe assure, Lemmy fait toujours le show. J'ai eu l'occasion de rencontrer Lemmy assez brièvement après le concert. Je ne suis pas du genre à aller poser avec les artistes pour une photo mais là, je me suis dit : « putain, Lemmy, faut que je prenne une photo avec lui ! » C'est assez marrant car je suis allé le voir dans sa loge et je ne sais pas si tu as vu le film Lemmy » mais le gars collectionne les armes blanches de différentes guerres. Un proche du festival lui a offert une baïonnette française et le gars était fou, il avait sa baïonnette. « Tu te rends compte, c'est la première baïonnette que j'ai. J'en n'avais pas, bla bla ». Il a commencé à mon montrer sa baïonnette, à me parler de ça un moment... C'est marrant car le tour man français de Motörhead m'avait dit qu'ils ne resteraient pas très longtemps et qu'ils repartiraient après le concert car ils étaient fatigués et en fait, Lemmy était en pleine forme. Il est resté deux heures après le concert, en pleine forme dans sa loge en train de boire des coups, avec du monde. Ce sont des gens adorables, aussi bien le groupe que son staff qui est le même depuis 25 ans. Une leçon à donner à tout le monde.

2012 : Amadou et Mariam avec Bertrand Cantat, The Mars Volta, Refused
Refused. Amadou et Mariam était un concert assez incroyable avec en plus la présence de Bertrand Cantat, ce qui en faisait un concert très attendu. The Mars Volta, pour ne rien te cacher, j'ai été un poil déçu. Le concert était assez court alors que le groupe avait insisté pour jouer 75 minutes. Ils n'en ont fait que 60 et tu sentais qu'il y avait une drôle d'ambiance dans le groupe. Je ne suis pas étonné de leur split de cette année car il ne se passait plus grand chose entre eux. J'ai trouvé ce concert vite expédié et j'en attendais beaucoup. Donc Refused, avec un concert vraiment bon. Je n'avais pas vu à la grande époque des années 90. Et quel concert aux Eurocks ! Avalanche de tubes, énergie, grande forme, un concert qui restera dans les annales des bons concerts du festival.

2013 : Blur, Neurosis, Asaf Avidan
Neurosis, pour un goût personnel. J'ai rarement été déçu par un concert de Neurosis, à part si le son n'est pas bon, mais ils ont tout pour bien faire. C'est un groupe d'une puissance incroyable qui dégage quelque chose de peu commun. Souvent copiés, rarement égalés. Le seul groupe qui pourrait leur tenir la mesure dans le même genre, c'était Breach à l'époque. Cult of Luna a un côté un peu plus atmosphérique mais Neurosis, c'est une machine de guerre, un groupe qui a marqué l'histoire d'une certaine frange du métal, qui a posé d'autres bases avec tout un concept, une puissance, même s'ils n'ont plus maintenant la vidéo avec eux. Malgré tout, j'ai revu des images d'un concert de jour fait au Ozzfest je crois, et même de jour, c'est une telle puissance que c'est un groupe hors du commun.