Dour 2013 Le budget du festival augmente-t-il ?
Oui, malheureusement. Chaque année, nous investissons davantage de moyens dans l'accueil des festivaliers : aménagement du terrain, chapiteaux plus grands, son et lumière, etc. Parallèlement à cela, les fournisseurs augmentent aussi leurs prix chaque année. Du côté de l'affiche, nous n'avons pas lésiné sur les moyens pour cette 25ème édition. Malgré cela, le ticket 4 jours du festival n'augmente que de 5 € et le prix d'un ticket 1 jour ne change pas, ce qui fait de nous toujours le festival le moins cher de la catégorie pour 4 jours, 200 groupes et 7 scènes.

Il y a quelques années, il y avait une sorte de "tarif maximal" pour les cachets des groupes, c'est encore le cas ?
On essaie de payer le bon prix pour le bon groupe. Si tu payes trop cher pour un groupe, tu devras augmenter ton ticket d'entrée pour équilibrer ton budget ou bien tu feras des pertes. La densité de groupes dont le cachet avoisine les 10 000 à 20 000 € est importante. On essaie d'éviter de rentrer dans la surenchère de prix pour avoir le headliner que tout le monde veut mais quand on pense qu'un gros groupe en vaut la peine et est raisonnable au niveau du cachet, on n'hésite pas à mettre la main à la poche si cela vaut le coup. On veut surtout que le festivalier ne paie pas trop cher son ticket d'entrée et qu'il dispose du meilleur choix et de la meilleure qualité.

Quel est le groupe qui a été le plus difficile à faire venir cette année ?
Il ne suffit pas de mettre de l'argent sur la table pour faire venir un groupe, même si c'est plus facile quand tu le paies. Il faut le convaincre que ton festival est le meilleur choix pour eux et que la place où ils vont jouer est idéale pour eux. Je mets sur chaque groupe ma parole en jeu pour les convaincre que ma proposition est la meilleure... et la concurrence est forte en Europe et en Belgique. Disons donc que chaque groupe, même certains plus petits, a son lot de difficultés.

Faut-il s'attendre à une surprise pour les 25 ans ?
On n'a pas encore décidé. Si on décide quelque chose, cela risque de s'ébruiter et cela ne sera plus une surprise.

Pourquoi n'y a-t-il pas eu de poisson d'avril ?
Car le 1er avril tombait un jour férié et on avait peur que les journalistes relaient l'info le 2 avril en arrivant au bureau.

Quels sont les 3 mots qui définissent au mieux le festival ?
Accessibilité / Amour / Musique

Mass Hysteria - Dour 2013 Mass Hysteria - Dour 2013 A quel autre festival peux-tu comparer Dour ?
Je ne m'y suis jamais rendu mais je crois pouvoir dire que le Festival de Dour peut être comparé au Roskilde au Danemark. Même si le Roskilde programme de très grosses têtes d'affiche, les ressemblances entre les deux festivals européens se situent au niveau du désir et de l'intention commune d'offrir une réelle diversité dans la proposition musicale en invitant un grand panel de groupes pour la plupart jeunes, locaux ou non. Aussi, dans cet univers alternatif, les deux événements proposent aux festivaliers une expérience unique sur des sites singuliers.

Tu as la chance de pas mal voyager tout au long de l'année pour repérer les groupes dans d'autres festivals, quel est ton préféré ?
L'Eurosonic de Groningen reste le rendez-vous le plus attendu des professionnels européens car la majorité de mon réseau avec lequel je travaille s'y trouve.

Combien de personnes bossent sur le festival ?
En septembre nous sommes une équipe de six permanents combinant le festival et d'autres projets de l'association Go! Go! Go! absl, pour arriver au mois de juillet à 3000 personnes travaillant sur le festival. Ces personnes sont autant des sociétés privées, que des volontaires ou des associations.

Combien de litres de bières sont commandées cette année ?
2000 hectolitres !

Quel est le principal souhait pour cette édition ?
Nous n'allons pas dire du beau temps car quoiqu'il arrive, nous savons que l'ambiance sera très bonne et les concerts excellents. Donc, que le festival commence !