CCM Fest 3 CCM Fest 3 D'abord, quel est ton rôle au sein de la structure ?
Du fait qu'on est en association, on s'est bien réparti les rôles : je suis à la communication et à la gestion de la page myspace, Ivan est au design et webmaster, Florian est à la street team, Rozenn est secrétaire, Loren est démarcheuse, Stéphane est trésorier et Vincent est président.

Quelle a été la première motivation pour monter le festival ?
A l'origine, c'est surtout promouvoir le métal sous toutes ses formes, d'où son nom de Cross Cultural Metal. C'est le même désir cette année, avec en plus l'ambition de proposer quelque chose de solide, en effet on est le seul gros fest en Lorraine cette année vu qu'il n'y a pas de Metal Therapy.

Le festival est encore jeune, est-il avant cette nouvelle édition assurer de vivre encore l'an prochain ?
Ca dépend de plein de critères : déjà, le succès de l'édition de cette année, en chiffre comme en ambiance, de la motivation générale, et si on remet le couvert l'an prochain, il faudra faire probablement avec le Metal Therapy, sans chercher à se concurrencer.

Les pouvoirs publics n'apprécient que très peu les festivals de musiques "actuelles", comment ça se passe avec votre mairie ?
On est d'accord, le métal fait peur. Mais si on se présente sous le biais associatif, les pouvoirs publics sont davantage réceptifs. Résultat : cette année, nous avons le soutien de la ville, du département, et de la région ! Le risque est toujours de se faire récupérer en cas de succès, ou largué en cas de pépin. Mais là, la mairie est partante, et les services techniques de la commune vont nous aider.

Comment est financé le festival ?
On avait deux trois plans avec la mafia, mais on s'est fait doubler, donc on préfère en rester aux demande de subventions, au mécénat par des commerçants, et à l'échange de visibilité. Et donc, nous avons de l'argent par le Conseil Régional de Lorraine, le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle et par la ville de Toul. Assez peu de commerçants ont répondu à notre requête. Du coup, pour tout ce qui est publicitaire, on est passé beaucoup par le net ou les webzines et quelques fanzines.

Cross Cultural Metal Festival, c'est beaucoup de rimes en al, non ?
Oui, et c'est pour ça qu'on a abrégé le nom en Cross Cultural Metal Fest. Toutefois, on est encore annoncé à certains endroits avec la désignation que tu emploies. Mais c'est pas grave. Entre nous, on parle du CCM Fest, et finalement, c'est le plus pratique. En plus, ça évite de se viander avec notre accent anglais minable !!!

Comment se construit l'affiche ?
A l'arrache !!! En fait, on pense à des groupes, on regarde leurs disponibilités, et parfois c'est chou blanc, parfois c'est bingo. C'est comme ça qu'on a eu Samael, Aborted et Blockheads. Ensuite, on a regardé les plateaux possibles et on a le reste de l'affiche, constituée de deux plateaux : Hacride, Klone et Malefice d'une part, Benighted, Recueil Morbide et KroNos d'autre part. On n'a pas non plus cherché à bourrer l'affiche, on a regardé si ces 9 groupes pouvaient constituer une affiche cohérente et éclectique à la fois. Enfin, on a voulu renforcer cette cohérence et cet éclectisme avec 4 groupes locaux : Massive Charge, Imp9mm, Petroiska Larma et Octavion.

Parmi toutes les bonnes raisons de faire jouer de jeunes groupes locaux, quelle est la plus importante à tes yeux ?
Leur donner un coup de pouce en leur proposant de jouer sur une grosse affiche. A part quelques mordus, la plupart des spectateurs viendront pour les groupes de la scène principale. Mais les groupes "découvertes" font partie de l'affiche, même s'ils sont plus petits, j'espère donc qu'ils séduiront les métalleux. En plus, on retrouve le style de ces 4 groupes sur la grande scène, ils sont comme en écho à ce qui s'y joue. Donc, il y a moyen que le fan de tel gros groupe soit touché par tel "petit" groupe.

Question importante, quel est le prix d'une bière sur le site du festival ?
Je crois que c'est 2 euros !!! Et en plus, c'est de la bière artisanale !

Plus sérieusement, avoir un site internet complet et agréable, c'est devenu un impératif ? Le site officiel, le MySpace, ça a vraiment un impact important ?
Je crois que le net est un formidable outil de communication. Simple et rapide, on a accès rapidement à l'information. Mais le revers de la médaille, c'est que des internautes zappent très vite, passent d'une page à l'autre. Alors, ça ne donne pas envie de trop s'investir dans un site, de peaufiner chaque rubrique. Du coup, l'interface myspace permet de contenter les zappeurs, en affichant sur une page la quasi-totalité des informations. Le site, quant à lui, propose une interface plus originale, avec un contenu plus fouillé. Ca nous permet de garder un équilibre entre créativité et efficacité, ce qui n'est pas contradictoire. J'ajoute que pour les contacts avec les groupes, myspace est vraiment pratique, même si à un moment il faut passer par le téléphone ou la rencontre en personne.

Question rituelle, quelle est la question à laquelle vous aimeriez répondre ? Et sa réponse ?
Oula ! Alors, je vais dire : est-ce que ça vaut le coup de se déplacer à un tel événement, alors que sur DVD ou youtube, il y a moyen de voir chaque groupe en concert ?
Et là, je réponds : oui !!! Tant pour la dépense physique, que l'échange entre les groupes et leur public, ou encore le côté festif de se retrouver avec des potes, faire de nouvelles connaissances, bref, passer un bon moment.