Articles :

Owls Are Not > Isnot (Chronique LP) - 13/06/2018

Owls Are Not - IsnotLes travaux des Polonais Owls Are Not regroupés dans un 8 titres appelé Isnot et livré en 200 exemplaires fin 2016 me rappelle, entre autres, ceux de groupes français lorsque le rock électronique influencée par le dub aux ambiances souvent obscures se développait méchamment en France dans les années 2000. La formation de Varsovie se considère comme "un groupe expérimental qui créer de l'espace en musique", pas totalement dub-rock ou post-rock, ni complètement électronique, encore moins ambiant, et pour le côté expérimental, on vous laissera juger de la qualité de ce curieux mais excellent disque. > Lire l'article

I Am Stramgram > Tentacles (Chronique LP) - 12/06/2018

I AM STRAMGRAMLa carrière d'I Am Stramgram est déjà une réussite ! Avant même la sortie de ce premier album, le projet de Vincent Jouffroy a déjà séduit le jury de quelques tremplins, les programmateurs de quelques beaux festivals et de nombreux auditeurs grâce uniquement à deux EPs. Ce Tentacles va élargir encore le public de celui qui oeuvre au sein du fameux collectif du fennec... > Lire l'article

Together Pangea > Bulls and roosters (Chronique LP) - 11/06/2018

together pangea _ bulls and roostersPas question de se prendre la tête avec les influences, les tiroirs et les héritages, ici, seul le résultat compte et un résultat qui doit être consommé dans l'instant. Et peut-être oublié l'instant d'après. Parce que s'il faut bien avouer que Bulls and roosters se laisse écouter sans difficulté, il laisse aussi peu de traces dans la mémoire et ne permet pas à Together Pangea de changer de statut, se contentant encore et toujours de "groupe sympa" mais sans plus. > Lire l'article

Le Mag > Mag #33 (Chronique LP) - 10/06/2018

Mag 33 : ManuVoici le mag #33 qui précède l'été et ses festivals mais on parle déjà un peu du Download et des Eurocks... En couverture et dans une longue interview, tu retrouves Manu et sa formule magique HarpCello. D'autres longues interviews sont à lire comme celles de Piniol, No One Is Innocent, Les Tétines Noires ou Francky Goes To Pointe À Pitre ! Enfin, ce sont les "Ça" qui se sont amusés à répondre à l'intervi OU... > Lire l'article

W-Fenec, Dans l'ombre > Oli (Interview) - 10/06/2018

Oli W-FenecOli, entré dans le terrier à ses débuts, en 1998 donc, quelques mois après avoir découvert internet et ce "Pooly07" qui avait sensiblement les mêmes goûts musicaux que moi. À l'époque, je suis encore étudiant, j'ai tout juste 21 ans, plein de temps pour écouter de la musique et aller aux concerts. Je suis basé à St-Omer dans le Pas-de-Calais où je suis prof. > Lire l'article

W-Fenec, Dans l'ombre > Gui de Champi (Interview) - 10/06/2018

Gui de Champi W-FenecGui de Champi, premier du nom, basé dans le Grand Est mais originaire des Hauts de France. Première collaboration en juillet 2000 par l'intermédiaire du forum du groupe lorrain Masnada sur lequel je faisais état de mes sentiments à chaud sur les groupes vus sur le festival des Eurockéennes de Belfort. > Lire l'article

W-Fenec, Dans l'ombre > Julien (Interview) - 09/06/2018

Julien W-FenecJulien, arrivé en 2012. J'ai commencé à vouloir écrire quelques articles sur le rock. Avec des potes, on a eu un site qui s'est appelé successivement Crepuscule Zone, Hydres du Rock (dans sa plus faste période) puis Le Blog à la Noix. Quand le bateau a pris l'eau, j'ai cherché un nouveau terrier. Je me suis tournée vers les fenecs en proposant une chronique de Du ciment sous les plaines de Noir Désir. En guise de réponse, les gars m'ont direct confié l'interview de Serge Teyssot Gay pour la sortie Zone Libre Polyurbaine. C'était en 2015, j'avais 33 ans et c'était un rêve pour un gros fan de Noir Dez comme moi. > Lire l'article

W-Fenec, Dans l'ombre > Mic (Interview) - 09/06/2018

Mic W-FenecJe fais partie officiellement de la Team depuis l'été 2014. Mais je suis le webzine aux longues oreilles depuis 2004/2005 autant que je m'en souvienne ! 33 ans à l'époque au moment de mon intronisation dans le terrier, l'âge du Christ. J'ai rejoint l'équipe des renardeaux pour m'occuper des news essentiellement. Je chronique très peu par faute de temps. Deux enfants à la maison, ça occupe son homme ! Et quelques live-reports quand j'en ai la possibilité. La région de Lyon permet de voir pas mal de concerts, ça c'est cool ! Outre cette passion, dans la vraie vie, je suis commercial dans les dispositifs médicaux implantables. > Lire l'article

Wellbird > Menu (Chronique EP) - 09/06/2018

Wellbird - MenuWellbird regroupe en son sein des personnalités actives de la scène pop-rock indé française : Sammy Decoster (Ultra Orange, Tornado), Jim Paillard d'Erevan Tusk, Nicolas Puaux de Narrow Terence et l'instigateur du projet Alex Viudes, qui collabore en tant que batteur avec plein de groupes dont certains cités ci-dessus mais aussi Les Rois de la Suède, La Grande Sophie ou encore Viudmoth. Il s'agit là d'un projet de potes avant tout, une récréation « simple et rapide, à l'image de ces groupes que l'on montait en une nuit à l'adolescence ». > Lire l'article

Penfield > Parallaxi5 (Chronique LP) - 08/06/2018

Penfield - Parallaxi5Les Genèvois de Penfield ont sorti en 2016 un charmant disque de new-prog rock-electronica-jazzy-expérimental (c'est plus ou moins décrit ainsi sur le dossier de presse) pour les oreilles qui aiment la musique travaillée et éloquente à la fois easy-listening et technique, exigeante mais accessible. > Lire l'article

Hellectrokuters > Round two (Chronique LP) - 08/06/2018

Hellectrokuters - Round twoRiffs rapides, rythmiques à l'avenant, chant qui donne parfois dans le heavy mais ne perd jamais son groove (dans ce domaine, la basse n'est pas en reste) et sait varier les plaisirs pour éviter que le groupe ne tombe dans la caricature ou le simple "clone de". C'est donc tout un pan de la culture hard rock qui inspire les Hellectrokuters. > Lire l'article

Valparaiso > Broken homeland (Chronique LP) - 07/06/2018

Valparaiso - Broken homelandLe collectif parisien Valparaiso, monté par Hervé et Thierry Mazurel, les co-fondateurs du groupe de art-rock Jack The Ripper, a sorti son premier album nommé Broken homeland en septembre 2017 sur Zamora Label, ce voyage sonore puissant et délicat compte la participation de plusieurs chanteurs et chanteuses ayant une place importante dans la sphère musicale indépendante qu'elle soit rock ou pas. Un bouillon d'émotions à ne pas louper. > Lire l'article

Teorem > Terminus Montparnasse (Chronique EP) - 06/06/2018

Teorem - Terminus MontparnasseTeorem est un Parisien amoureux de sa ville et de ses habitantes qui conte ses gloires et déboires dans cet album d'électro hip-hop. De ces deux styles, aucun n'occulte l'autre, la bande son ne se résume pas à quelques samples posés sur un rythme basique, elle sait alterner le chill out, la house ou l'électro-pop avec des compositions qui emmêlent avec minutie, aussi bien les sons des synthés que ceux des instruments plus traditionnels. > Lire l'article

A Devil's Din > One hallucination under God (Chronique LP) - 06/06/2018

A Devil's DinA Devil's Din livre une pop-rock psychédélique fortement marqué par le Pink Floyd époque Syd Barrett (surtout The piper at the gates of dawn et les singles précurseurs que sont "Arnold Layne" et "See Emily play"). > Lire l'article

Pamplemousse, Golgot VR, Compilations rock > Maudit Tangue #4 (Chronique Compil) - 04/06/2018

Maudit Tangue #4Avec 34 groupes aussi éloignés géographiquement que proches musicalement, Maudit Tangue atteint son but : une envie de s'acheter un monocoque et de découvrir l'océan indien, pas uniquement pour ses plages, mais aussi pour sa musique. > Lire l'article

White Wine > Killer brilliance (Chronique LP) - 31/05/2018

White Wine - Killer BrillianceIl est toujours assez compliqué de vous sortir un avis figé et définitif lorsqu'on parle des projets de l'inénarrable et inarrêtable Joe Haege (31Knots, Tu Fawning, Menomena, The Dodos), le (très) bon se mêle parfois au mauvais selon les humeurs du moment, et son dernier méfait n'échappe pas à la règle. Un groupe nommé White Wine monté à Leipzig avec son acolyte Fritz Brückner, ingé-son de Tu Fawning, et un certain Christian Kurmes Kühr, qui vient d'accoucher d'un album répondant au doux nom de Killer brillance enregistré dans leur studio, le Haunted Haus. > Lire l'article

Soviet Suprem > Suprem Soviet (Biographie) - 29/05/2018

Attention ! Si tu as raté des cours d'histoire, de géo et que ta culture musicale se restreint au rock pur et dur, tu risques d'avoir des soucis à suivre cet article et à apprécier Soviet Suprem ! Le duo étendu est en effet maître dans l'art du jeu de mot historique et décline à foison son univers uchronique où l'URSS domine le monde depuis l'effondrement du monde capitaliste. Tous leurs titres sont donc à la sauce coco et pas à la noix, dans un ... > Lire l'article

She Drew the Gun > Memories of another future (Chronique LP) - 29/05/2018

She Drew the Gun - Memories of another futurLa galette commence sur un titre très doux, très pop, tout mignon et avec un côté rétro assez à la mode ces dernières années qui rappellera de loin Best Coast par cette simplicité musicale. Chaque instrument connaît sa place, son ampleur, et rien ne vient bousculer cette osmose, pas d'écart grossier ni de mise en avant sans queue ni tête. Rien que le minimum, sans prétention et c'est ce qui marche ici. C'est également ce qui résume parfaitement cet album. > Lire l'article

The Craftmen Club > Colores (Chronique LP) - 29/05/2018

the craftmen club - coloresFidèles à leur identité pop rock, fidèles à la qualité exigible pour sortir un LP, fidèles à leur label Upton Park, The Craftmen Club ne déçoit personne avec Colores. Un bel album, homogène, adulte, à la fois sombre et sexy, l'adjectif idoine si j'étais une demoiselle enamourée serait "ténébreux", histoire de remplacer le trio charmeur, mystérieux et irrésistible. > Lire l'article

The Killing Volts > Why should I say yes ? (Chronique EP) - 28/05/2018

The Killing Volts - Why Should I Say Yes ?Dans la famille des groupes de rock avec une frontleader à voix rauque 'n roll, j'ai déjà The Dead Weather, The Nearly Deads, Juliette and the Licks... mais j'ai rien du côté suisse. Ben pioche, tu tomberas peut-être sur The Killing Volts ! Ce quatuor genevois peut effectivement intégrer parfaitement cette sympathique famille du rock qui envoie de la sauce avec une chanteuse qui sait combiner puissance, raclement de gorge et voix mixte. > Lire l'article