Yuma Sun - Watch us burn Yuma Sun incarne à merveille la mondialisation désormais à l'oeuvre dans la musique. Car bien que le groupe soit un quintet norvégien on pourrait facilement imaginer que les 11 titres de ce nouvel album sont nés aux États-Unis dans un studio poussiéreux du midwest. Bon pour être honnête le recours à une petite section d'instruments très typée (lap-steel, guitare acoustique, violon) influence très certainement le jugement qu'on porte rapidement sur les compositions du groupe. En vérité, Yuma Sun surfe simplement sur la vague «western-rock» qui a sévit il y a quelques années (avec Bow-Low chez nous notamment), soit un mélange de rock épique, de synthés 80's et de références plus ou moins franches à l'univers des films du genre (dans les textes principalement). En terme de production c'est absolument irréprochable. En terme d'efficacité, cela fait mouche à de nombreuses reprises («St. Louise», «Josephine»). On n'a cependant pas la sensation d'entendre quelque chose de spécialement nouveau ou de follement excitant, on décroche donc assez vite face à un certain systématisme (structures, sons) et une certaine volonté de grandiloquence.