w_fenec_promo_pix.jpg Durant l'hiver 1997, deux étudiants qui ne se connaissent ni d'Eve ni d'Adam se connectent à la toile. Ils entrent dans le cyber-monde à la vitesse de leur modem 36K et surfent donc sur les vaguelettes. Pooly croise alors un fennec tout mimi dans une grille de mots-croisés et c'est la révélation, il va créer une page web perso pour parler de ce qu'il aime et ça s'appellera le W-Fenec ! Le temps de potasser un peu de html, de trouver un hébergeur gratuit et le 18 janvier 1998, le W-Fenec sort de sa tannière avec une adresse un peu étrange : http://www.mygale.org/07/pooly/. Korn, Dolly, Orange Blossom, T.E.D. sont les premiers groupes mis en avant. A l'époque, c'est presque une révolution. Quelques semaines plus tard, l'autre étudiant, Oli, tombe sur le site en cherchant des infos sur Korn ou Dolly, mazette, un site qui parle de groupes qu'il aime ! Coup de foudre pour l'animal. A partir de juin, Pooly et Oli sont virtuellement associés dans la création d'articles concernant des groupes qu'ils apprécient. Et plus de 30 autres personnes viennent sur leur page perso chaque mois. De la folie! (Pour l'époque). Il faut attendre les Eurocks 1999 pour que le duo se croise dans la vie réelle, le site est alors invité par le festival pour en faire un compte-rendu. C'est le début d'une grande histoire d'amour avec l'adorable service presse des Eurocks.

En février 2000, le site déménage, il quitte Mygale, l'hébergeur associatif, devenu Multimania (racheté par Lycos...) pour bâtir sa propre tanière : http://www.w-fenec.org. Ça ne rigole plus. Au mois de juillet, un lecteur assidu nous propose de faire un compte-rendu des Vieilles Charrues, bien sur, ça nous intéresse et on récupère un pass pour le dénommé ... Gui de Champi ! A trois, le site grandit plus vite, la démocratisation d'Internet fait également progresser l'audience, en janvier 2001, on dépasse les 500 visites par jour, le chiffre double en 8 mois pour atteindre les 1.000 visites par jour en moyenne en octobre. Entre temps, Cléa a rejoint nos rangs qui manquaient clairement de raffinement féminin et de HardCore. En mars 2003, changement d'organisation avec un nouveau système de publication et un énième design, les 2500 personnes qui nous font confiance chaque jour le méritaient bien. En septembre, le site est complètement automatisé.
En 2004, face au nombre croissants de disques reçus, on débauche un lecteur acharné (Rémiii) et une lectrice passionnée (Anne) mais toujours aussi débordé, en 2005 on fait appel à Aurelio, un autre lecteur assidu puis on recrute Kyra et sa plume pointue mais discrète. La croissance du zine est exponentielle, des articles sont publiés quasiment tous les jours et de plus en plus de groupes et styles font leur apparitions dans les pages du W-Fenec (du dub, du math-rock, un soupçon de death...). 2007 est l'année de l'apparition de notre radio et des 10 000 visiteurs par jour. Les partenariats deviennent plus fréquents avec les groupes (Firecrackers, Ampools, 7 Weeks, X-Vision, Klone, Ez3kiel, Stellardrive...) et les "évènements" (Dour, Sequed'In Rock, CCM Fest, la tournée Dirty8...) Keipoth, forumiste de la première heure intègre officiellement l'équipe, chroniqueur et photographe de talent, il remplace également Raz au rayon "Mp3 de la semaine", Raz était électron libre au même titre que Jarod et quelques autres qui ont fait don de leurs écrits de façon temporaire.

Le 18 janvier 2008, le webzine fête ses 10 ans offrant pour le coup plein de nouvelles choses à ses lecteurs...

En septembre 2012, nouvelle révolution avec le passage en mode "mag", c'est en digital, ça se télécharge tous les deux mois environ et c'est beaucoup plus joli que le site web qui reste actif et sert d'énorme armoire à archives (tout en continuant de déverser un flot de news).

2014-2015 sont des années riches en émotion et en mouvements internes puisque pour tenter de pallier au départ d'Aurelio sont débauchés des lecteurs assidus et motivés (Mic qui gère les news et le quotidien, Elie, Antonin et Julien qui rédigent des articles), le mag survit et paraît entre 5 et 6 fois par an... Le vingtième numéro est dispo à l'automne 2015 et nous n'avons, pour l'heure, que des retours positifs... [ [fr] le site en octobre 99 (167 hits)External ]