Treekillaz - 8.11. Enregistré "à la maison" par eux-mêmes (Jessi et Tom), les Treekillaz ont pris le soin de soigner le son et les moindres détails de ce nouvel opus. Ça commence avec une grosse basse et une rythmique d'enfer avec un riffing assez bourrin et un chant agressif, on est assez loin de l'étiquette "grunge" portée par le combo qui joue plutôt quelque part entre le power rock stoner et le métal alternatif. Ce qui est certain, c'est que ça envoie et que "U-R" accroche tout de suite mes oreilles, le côté un peu simpliste du début du titre est contrebalancé avec un bel insert de voix en mode sampling. Le reste est à l'avenant, correspondant assez bien aux deux images de l'artwork entre masse musculaire et masse tout court. Si frappes sèches et gros son nous accompagnent tout le long des onze plages, les ambiances sonores sont assez variées grâce à un chant qui sait aller chercher des harmonies ("Take it slow", "Erna"), des attaques bien senties ("Enabler", "Strong") ou essayer des choses un peu différentes ("On the run" et ses 8 minutes aventureuses et captivantes).

Il n'est jamais trop tard pour découvrir un groupe sympathique et Treekillaz s'ajoute dans un coin de ma mémoire à la liste des artistes qu'il faudra suivre dans le futur et pourquoi pas, au hasard des rencontres dans les bacs, piocher dans le passé histoire de savoir d'où ils viennent.