Il est de ces rockeurs qui ont un arc bien garni de cordes diverses et variées. Parmi les stars internationales, il convient de citer, de façon non exhaustive : Greg Graffin (Bad Religion) avec son doctorat de paléontologie, Bruce Dickinson (Iron Maiden) en tant que pilote de ligne ou encore Bray May (Queen), astrophysicien de renommée.

Sur une échelle plus locale, James Toseland a lui aussi un parcours ne manquant pas de pointes de génie. Avant de basculer dans le monde électrique du rock, il inscrit à son compteur treize années de courses-motos. Non sans succès, puisqu'il remporte à deux reprises le titre de Champion du Monde Superbike. Suite à une blessure, Toseland met un terme à son aventure en mode "Joe Bar Team" et revient à ses premières amours : le rock ! Son groupe Crash avec qui il donnait quelques concerts, ne lui suffit plus. Il s'en sépare et se lance alors dans un carrière musicale avec sa formation : Toseland. Ils sortent un single et la recette prend illico. Suffisamment même pour leur permettre de participer au Download Festival en 2013. Encouragé, Toseland sort un an plus tard son premier album : Renegade.