Toseland - Cradle the rage Après un Renegade mi figue mi raisin, Toseland a sorti un EP Hearts and bones (2015) puis enregistré ce nouvel opus dénommé Cradle the rage. Alors qu'on espérait plutôt que le lascar fasse vrombir le moteur, le voilà qui pose en mode beau gosse option "Percy Jackson et le voleur de bidon d'huile"... La "rage" n'est que dans le titre ou alors dans certaines instrumentations qui se déchaînent pour faire en sorte que ça ressemble à du (hard) rock là où la voix de James et ses mélodies mièvres mettent tout à plat en 2 secondes. Trop rarement crédible ("Linving in a moment", "Livin' a lie", "Cradle the rage"), Toseland appuye trop sur les freins pour nous accrocher sur la durée. Pire, quand il la joue lover ("Fingers burned"), on se retrouve avec une pâle parodie de Scorpions, plus risible qu'autre chose. Et encore une fois, c'est vraiment dommage car les zicos qui l'accompagnent sont loin d'être des manches et s'ils la jouent classique (dans le son comme les compositions), ils savent y faire. Mais quand la sauce ne prend pas, mieux vaut tout reprendre à zéro.