Tiger Army a été formé en 1986 en Californie par Nick 13. Au début, il a eu du mal trouver des musiciens intéressés par son style de prédilection complètement ignoré : le psychobilly. Alors il a recruté des potes à lui qui jouaient déjà dans d'autres groupes. Ils l'ont suivi sur ses concerts et pour ses sessions d'enregistrements tout en restant dans leur propre formation. Ainsi, il a pu enregistrer une première démo qui tombe dans les mains du leader de Rancid et de Tim Armstrong, le co-fondateur du label Hellcat, qui a été assez impressionné par le jeune compositeur. Il le signe sur son label, malgré le fait qu'il n'a pas de groupe. A l'Automne 1999 le premier album éponyme de Tiger Army sort. Les contours d'une formation permanente se mettent en place puisque son pote de toujours, Adam Catson d'AFI, vient le rejoindre à la batterie. Geoff Kresge arrive à la fin de l'année à la basse. Puis à l'été 2001, Fred Hell (le batteur actuel du groupe qui n'a pas participé à la composition du dernier album parce qu'il s'est pris quatre balles en mars 2003 pendant le cambriolage de sa maison) remplace Adam Catson juste après la sortie de leur deuxième album, Tiger Army II : Power of moonlite. A partir de là, le groupe se met à tourner beaucoup, notamment avec les Dropkick Murphys, Reverend Horton Heat, et The Damned. Ils se forgent une grosse réputation outre-atlantique concert après concert. En 2003, ils sortent enfin d'Amérique pour aller porter la bonne parole du psychobilly au Japon et en Europe.