rock Rock > The Ex

Biographie > la "Ex-Music"

Après ses débuts en 1979 à Amsterdam en pleine vague punk, The Ex pioche au fil des années dans un paquet de style musicaux : noise, jazz, punk, improvisation, musique ethnique. Le résultat donne la "Ex-music", un style inimitable. Depuis 20 ans, leur ligne directrice est restée la même : faire de la musique pour se faire plaisir, avec toujours une approche très militante : soutien aux mineurs anglais, aux Palestiniens pendant la première Intifad. La manière dont ils organisent leurs concerts, leurs disques et leur distribution suit la même logique (leur dernier album Turn est un double mais est vendu au prix d'un simple). Une obstination qui a finie par être reconnue. Le groupe a été recompensé en 1991 par la remise d'un Award au BV Popprijs.

The Ex / Chronique LP > Turn

pochette de l'album Turn de The Ex 25 ans d'existence, presque autant de disques et près de 1 000 concerts à leur actif : les hollandais de The Ex sont loin d'être des petits nouveaux. Et c'est sûrement pour ça que leur punk-jazz expérimental a tant de caractère. Vous ne les connaissez peut-être pas et ça ne serait pas étonnant vu que Turn n'est que leur deuxième album à paraitre en France. Ca va être compliqué de vous explqiuer à quoi ça ressemble ! Pour commencer les présentations, précisons qu'ils font partie des influences majeures de groupes comme Sonic Youth ou Fugazi, rien que ça ! Mais ce qui fait la particularité de ces cinq musiciens, c'est leur engagement. Ils sont férocement anticapitalistes, contre la surconsommation ("Prism song") et militent pour des causes qui leur tiennent à coeur : l'Erythrée ("Huriyet"), l'exploitation du tiers-monde ("Theme from Konono"). Mais aussi des causes plus farfelues comme l'entartage : "The pie" explique toutes les techniques possibles pour entarter votre cible (il y a même une photo de Bill Gates de la tarte plein la gueule dans le livret !). Niveau musique, ce disque est à déconseiller aux amateurs de punk à riffs sur trois accords ou aux inconditionnels des mélodies à chantonner sous la douche. Avec The Ex, si la puissance du punk est bien là, l'expérimentation tient une palce énorme. Les morceaux peuvent se traîner sur 10 minutes avec des solos dissonants et complètement barrés. Le style change d'un morceau à l'autre. Ca va du punk aux sonorités étonnantes ("Henry K") au jazz noisy ("Dog tree") ou plus expérimental ("In the event") en passant par des musiques plus ethniques ("Huriyet"). Les cinq hollandais sont à voir absolument sur scène. Ca tombe bien, ils feront quelques dates en France à partir du 23 Novembre. Ils seront accompagnés de plus d'une trentaine de musiciens du monde entier : parmi eux, Ian McKaye, l'ancien chanteur de Fugazi... comme par hasard !