Poste 942 - Extended play ² On peut reprocher à Poste 942 une production un peu légère (le groupe a enregistré lui-même ses trois titres faisant confiance à son guitariste) et un chant parfois hésitant (quand il quitte les graves ou cherche à charmer) mais en aucun car leur envie furieuse d'envoyer du riff. Le quintet varois avait rechargé le fusil en 2014 avec son premier EP, ici, le coup est bel et bien parti et mieux vaut ne pas être dans la ligne de mire. Entre un HardRock dépouillé de ses stéréotypes et un Stoner rocailleux, il n'y a pas beaucoup de place pour les temps calmes mais ce n'est pas plus mal car le groupe est bien meilleur quand ça swingue ("49.3") ou quand il casse des hanches ("Devil's complaint"). Avec uniquement trois cartouches, Poste 942 montre qu'il est à l'aise, les différentes rythmiques, la variété des sons et la diversité des attaques du micro donnent une identité forte à chaque titre sans perdre le fil conducteur et la patte du groupe. Si dans le futur, ils gardent cette énergie et la volonté de composer des morceaux aussi construits et réussissent à capter correctement leur son et à gommer les petits défauts, ils auront de quoi se démarquer sur une scène foisonnante.