rock Rock > People on Holiday

Biographie > des gens en vacances...

Le jeune groupe bordelais s'est formé en 2002 sous la houlette d'Eric au chant et à la guitare, de Laurent à la batterie et d'Emily à la basse. Odette pousse, Josette fait tourner.

People on Holiday / Chronique EP > Canary wharf gherkins

pochette de l'album de people on holiday Les People on Holiday aiment le bon rock des années 60 et 70, ce Canary wharf gherkins est donc dans la lignée de leur premier EP. Joli voix entre Morrisson et Buckley, guitare au son daté et accompagnement léger basse-batterie. Le tout reste simple, propre, et révèle encore plus la personnalité de nos trois gens en vacances que sur leur premier EP. Car les People on Holiday ne sont pas que des fans inconditionnels de vieux rock. Malgré des influences passées, allant des Beatles aux Doors, le son des PoH a ce petit quelque chose qui le rend à la fois actuel et intemporel. On suppose qu'ils ont du pas mal s'écouter de Radiohead ("Tim Burton"), de Sonic Youth, et pas mal traîner avec leurs potes bordelais de Kim et Pull. Le tout est chaleureux, rock mais pas trop et pop à souhait. Pour vous en convaincre, écoutez déjà le premier titre "Stupid flash", bijou pop sublimé par la voix d'Eric. Les amateurs de rock plus psyché seront séduits par l'amusant "Twisting Daisies". En bref, un bon disque pour vous aider à passer l'hiver les oreilles au chaud.

People on Holiday / Chronique EP > People On Holiday

PoH Nouveau petit bébé d'Odette Prod, PoH est un retour au rock'n roll façon années '60, rock psyché, Jeff Buckley est aussi du lot tout comme les maîtres, les Beatles qu'on reconnaît fortement dans les influences. Ce qui frappe, c'est la voix, très proche de Mr Jeff ("Omnium") comme des Velvet, sur un rock'n roll plutôt sauce anglaise, sautillant entre la pop et le rock dandy épuré façon. Mais le petit plus de People on Holiday c'est cette facilité à avoir digérer les styles, à s'approprier une identité propre, se mettre à nu sans artifices. On se détend, on se laisse aller, on est englouti dans un monde de douceurs et de délices. On peut les imaginer aussi bien en acoustique qu'en électrique. La basse sonne, apporte sa touche sans lourdeur ni gravité, la guitare se place simplement La voix se pare d'une étonnante maturité, veloutée elle est appuyée par une instrumentale sobre, dépouillée ("Crumb", "The stairs are steep today !"). Le groupe ne se prend pas la tête dans une ambiance vacancière obligée avec des digressions rigolotes style "Alabama song" ("Little Jacky") et une rythmique entraînante, progressive qui accroche jusqu'au bout ("Carrots"). Les People on Holiday savent recycler le rock des années '60 sans ridicule, ils jouent sur les sons avec charme et chaleur, on en redemande. Car c'est d'une très grande classe.