Pearl Jam - Riot Act LP 10 ans après la sortie de Ten, Pearl Jam est de retour et c'est un devenu un "évènement récurrent", Riot act ne sonne pas la révolte mais est servi dans un digipak qui a de la classe et le livret au format inhabituel en a tout autant (les photos, noir et blanc, sont superbes), mais faire dans l'inhabituel est devenu une habitude chez Pearl Jam...

Cet album sort à l'automne, il en a la couleur et la chaleur, mais tous les albums de Pearl Jam sentent un peu les feuilles mortes, la pluie et la rouille, c'est la couleur, le son, les odeurs communes à ce "grunge de Seattle". Mais c'est plus de rock alternatif qu'il faut aujourd'hui parler, Pearl Jam continue le travail commencé avec Yield et Binaural et est donc assez éloigné de ses premiers albums... Seuls quelques titres sont très rythmés, comme "Save you" et sa formidable ligne de basse, et les successifs "Get right" et "Green disease" qui évitent à Riot act de s'endormir sur ses lauriers. Le tempo est donc plutôt calme, mais les guitares sont désormais plus à l'aise et lacèrent l'air avec autant de grâce que la voix d'Eddie... Le "You are" aux effets surnaturels est une petite perle à tout point de vue, sa position centrale, au coeur de l'album, n'est pas due au hasard... Pas plus que le "Can't keep" qui ouvre le disque, ce titre à la chaleur acoustique délivre quelques arrangements que Radiohead n'aurait pas hésité à utiliser pour Ok Computer ! Une merveille... Mais la plupart du temps, ce sont Gossard et Vedder qui tiennent les titres ("Love boat captain", "Thumbing my way") et ce sans artifice. Riot act comporte 15 plages et parmi celles-ci, on notera les choeurs un peu étranges de "Help help", une chanson dédiée (!) à George (Walker Texas Ranger) Bush ("Bush leaguer") où Eddie lui parle autant qu'à nous ou encore ce "Arc", sorte de complainte qui nous rappelle les origines indiennes d'Eddie. Enfin un petit mot sur un titre qui semble inoffensif mais qui est devenu, mine de rien, un hit dans nos têtes, le single dépressif "I am mine" qui sous des allures de simple chanson marque par sa mélodie irrésistible, tout à l'image de Pearl Jam, mine de rien, ils marquent les esprits.