rock Rock > Nyxtone

Biographie > au suEvant ?

La fête de la musique, c'est une bonne occasion de découvrir des groupes peu connus et de faire des connaissances, en 2008, Quentin (guitariste, chanteur) y croise Gwenn (guitariste), partageant des goûts, ils décident de monter un groupe et sont bientôt rejoints par Pierre-Alain (bassiste) et Pierre (batteur). C'est du côté d'Alençon qu'ils répètent, composent et préparent les petits concerts qu'ils donnent à travers la Normandie. Ils participent au Tremplin Valise & Rock 2011 et remportent les suffrages mais également des jours de studio à Caen. Début 2012, ils se posent donc quelques jours au studio Pickup (Kim Novak, Deluxe, Chocolate Donuts...) et enregistrent leur premier EP éponyme qui sort au mois de mai.

Nyxtone / Chronique EP > Nyxtone

Nyxtone - Nyxtone Pop rock chanté en français, les Nyxtone ne jouent pas dans un registre évident mais avec des textes sympathiques et une musique bien écrite, les Normands s'en sortent avec les honneurs. Leur EP éponyme commence sur un ton grave avec un rapide zapping des actualités télévisées samplées. Rythmique binaire et ton toujours grave pour lancer "Terminal désertique", les instruments s'emballent et la tension refait son trou avec de jolis arrangements, sur le dernier élan, les guitares distordues se la jouent Pixies avant de laisser la place au "Silence". Plus simple, plus rock old school, la guitare fait une petite incartade mais c'est bien la basse qui domine cette histoire de procès rondement mené. Nyxtone n'a pas résisté à la tentation sur "Il faudrait", le groupe s'est en effet laissé aller à la facilité et en la jouant trop dans les clous, on se retrouve avec un arrière-goût étrange de "variéto rock made in France" qui plaît tant aux demoiselles et aux radios (BB Brunes, Renan Luce et autres gouffres artistiques). La barre est redressée dès "Un geste sur toi" aux textes lourds et au piano léger, Nyxtone a beau être un jeune combo, il fait preuve de beaucoup de maturité dans ses constructions et le choix des mots. Vient ensuite un des titres phare de l'EP : "Pantin", le chant de Quentin capte l'attention et surfe sur les lignes, l'efficace refrain peut être repris sans trop de difficulté, tout est bien dosé et j'imagine combien le titre doit fonctionner en live. "Interlude" option ORTF mixée avec George Orwell (celui de 1984) avec une surveillance futuriste des rues de Paris par des caméras, réécouter les actualités du passé permet d'envisager l'avenir, c'est justement le thème du dernier morceau "Imagines-tu ça ?" qui est assez pessimiste, comment imaginer que la technologie isole totalement les hommes ?
Avec la technologie et la bêtise humaine dans le viseur, Nyxtone ne rate pas la mire grâce à un rock assis sur une base solide, un chant particulier et des textes réfléchis, ce premier EP est plein de promesses.